Pourquoi Winnie l’ourson est l'un des plus grands philosophes de tous les temps

Connaissez-vous le "poohism" ? Il s’agit de la philosophie de Winnie l’ourson. On vous explique pourquoi celle-ci est tellement dans l’air du temps !

Winnie, roi du body positivisme

"Rappelle-toi que Winnie l’ourson portait un crop top sans pantalon, mangeait sa nourriture et s’aimait quand même, alors toi aussi tu peux le faire !" Depuis quelques temps, cette très réjouissante phrase tourne sur Twitter et Instagram.

Publicité

La phrase, avant de devenir un mème, a été postée sur Twitter en juillet 2017 et retweetée plus de 53 000 fois. L’attitude feel good et body positive de Winnie "parle" et s’inscrit dans l’air du temps et synthétise une démarche que bon nombre d’entre nous peine encore à appliquer à cause des pressions de la société.

2017 a en effet été une bonne année pour Winnie sur Internet. Le compte Twitter Dancing Winnie est lui aussi un succès avec plus de 49 000 followers qui prennent un malin plaisir à regarder Winnie danser sur des tubes.

Publicité

Jamais désuet, il se retrouve au musée

On pourrait pourtant facilement croire que Winnie l’ourson est un personnage de littérature enfantine totalement désuet. Erreur.

Bien au contraire, le personnage de Winnie et sa ribambelle d’animaux qui vivent ensemble dans la forêt, s’avèrent, malgré leurs âges avancés (Winnie étant né en 1926 de l’imagination d’Alan Alexander Milne) toujours dans l’actualité. Le Victoria and Albert Museum de Londres lui consacre d’ailleurs, jusqu’au 8 avril, une exposition. L’occasion pour les curieux de revisiter ce classique à la fois intemporel et universel né de la collaboration entre l’auteur Alan Alexander Milne et Ernest Howard Shepard, le dessinateur.

Publicité

Le "poohism", la philosophie de Winnie

Alors pourquoi ce regain d’intérêt soudain pour Winnie ? Ce petit ourson jaune, pourtant connu pour avoir très peu de "jugeote" et être un peu "con-con" a su séduire Internet avec ses citations.

"Je suis un ours avec peu d’esprit et les longs mots m’ennuient", dit Winnie de lui-même. C’est justement ses phrases courtes et catchy, ses citations si simples et pourtant si justes qui ont inondé la Toile. Et sur Pinterest, les citations d’Oscar Wilde sont mises au même niveau que celles de Winnie !

Publicité

On parle carrément de "poohism" et de nombreuses pages Internet et de hashtags (#poohism) sont consacrés à la philosophie de ce petit ours, qui au lieu de parler avec sa tête, résume toujours les choses de la vie à travers le prisme du cœur.

"Winnie a les mêmes qualités que les anciens philosophes grecs comme Platon ou Aristote, ils parlent tous de comment vivre une bonne vie", dit docteure Catherine McCall, philosophe, psychiatre et marraine de la Philosophy Foundation à propos de l’ourson.

"Le 'poohism' développe le même type d’idées que les philosophes mais de façon beaucoup plus accessible", ajoute-t-elle. Malgré son manque d’intellect, celui-ci nous aiderait pourtant à penser de façon philosophique et ce à tout âge car derrière ce gros gourmand qui se gave de miel, se cache… un sage !

Catherine McCall n’est pas la seule à avoir saisi le côté philosophe de Winnie, c’est aussi le cas de Benjamin Hoff qui a écrit en 1982 un livre intitulé The Tao of Pooh. L’auteur a tissé des liens entre le "poohisme" et le taoïsme, s’apercevant que les principes de Winnie n’étaient pas bien loin des vieux principes chinois du taoïsme. Par exemple le personnage de Winnie l’ourson représenterait le principe du wei wu wei, qui est l’art de ne rien faire.

Il existe aussi un autre livre sorti en 1995, intitulé Pooh and the Philosophers de John Tyerman Williams, qui explique le lien entre 3 000 ans de philosophie et Winnie !

 

Winnie et les troubles du comportement

Si certains ont analysé Winnie sous le prisme de la philosophie, d'autres l'ont analysé sous le prisme de la psychologie... et des troubles mentaux ! En l'an 2000, l'association médicale canadienne avait publié un papier de recherche qui expliquait que tous les personnages de Winnie l'ourson étaient atteints de troubles psychologiques, leur diagnostiquant chacun une pathologie.

"En surface, c'est un monde innocent, mais quand on demande à nos experts d'examiner de plus près, on découvre une forêt où les problèmes psychologiques et de neuro-développement ne sont pas reconnus ni traités", peut-ont lire dans la publication.

Winnie aurait un déficit de l'attention, il serait touché par l'obésité car il aurait un trouble obsessionnel compulsif lié à la nourriture. Winnie pourrait même avoir dans le futur un syndrome de Gilles de La Tourette... Porcinet aurait un trouble de l'anxiété. Bourriquet serait tout bonnement le dépressif suicidaire de service. Coco lapin est narcissique, Maître Hibou est dyslexique, Tigrou est hyperactif et Jean-Christophe schizophrène.

via GIPHY

via GIPHY

La théorie ne semble pas si tordue quand on sait que l'auteur de Winnie l'ourson Alan Alexander Milne a souffert de stress post-traumatique d'après-guerre et que Winnie l'ourson a sans doute été une façon d'exorciser pas mal de ses émotions. Jean-Christophe, appelé Christopher Robin dans le texte original en anglais est le nom du véritable fils de A. A. Milne, pour qui il a inventé cette histoire.

Le biopic Goodbye Christopher Robin traite du sujet et de la part sombre qui se cache derrière l'histoire de cette petite boule jaune obsédée par le miel !

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Par Dora Moutot, publié le 20/12/2017

Copié

Pour vous :