featuredImage

Pour le scénariste d'Idiocracy, la prophétie du film s'est réalisée

Le film culte de 2006 serait devenu un "documentaire" selon son scénariste.

2006. les États-Unis n'ont pas encore élu Barack Obama, George Bush est encore au pouvoir, Kanye West n'a pas encore humilié Taylor Swift aux MTV Music Video Awards et Nicolas Sarkozy n'est pas encore président de la République française. Cette année là, le 3 septembre, un film sort dans les salles américaines. Il s'appelle Idiocracy, a été réalisé par Mike Judge, et va devenir culte dans les années qui vont suivre sa diffusion.

L'histoire ? Celle d'un pays, les États-Unis, confronté à une baisse extrême des capacités intellectuelles de ses habitants, qu'ils soient employés dans une clinique ou aux plus hautes fonctions du gouvernement. La société américaine est ainsi dépeinte à travers le regard d'un Américain "moyen", Joe, qui débarque en 2505 après avoir été oublié dans un programme d'hibernation.

Quand il débarque dans un monde où on ne s'occupe plus des ordures ménagères et où l'on regarde une émission intitulée Ow! My Balls!, Joe se rend compte qu'il est désormais... l'homme le plus intelligent du pays.

Dix ans après sa sortie, et après avoir été adoubé par le New York Times, son scénariste, Etan Cohen, a laissé un petit message sur Twitter, laissant entendre que la prophétie s'est réalisée :

"Je n'avais jamais prévu qu'Idiocracy deviendrait un documentaire".

"Je pensais que la pire chose qui puisse arriver, c'est que tout le monde porte des Crocs".

Dans une interview accordée au site The Hill, Etan Cohen précise :

Les gens m'envoient des mails et des tweets qui disent tous : "Hey, t'as réussi prédire ces choses !". Donc c'est cool. Mais pas toujours parce que j'ai toujours voulu que le monde devienne un meilleur endroit".

Par Louis Lepron, publié le 25/02/2016