La posture érotique de la nouvelle Spider-Woman ne plaît pas à tout le monde

Spider-Woman façon Nicki Minaj ? C'est ce que plusieurs sites américains voient dans la nouvelle couverture dédiée à Spider-Woman.

Oui, Marvel a embauché un artiste bien connu pour ses oeuvres "érotiques" afin de couvrir l'illustration du numéro 1 du comeback d'une des ses super-héroïnes, Spider-Woman, aka Jessica Drew, créée en 1977 et membre des Nouveaux Vengeurs. Le problème, c'est que l'artiste en question, Milo Manara, n'a pas oublié son savoir-faire sensuel en cours de route. En gros, il a plus l'habitude de souligner les formes de ses sujets que leur force.

En donnant un ton éminemment sexualisé à la couverture du prochain numéro de la maison d'édition qui sortira en novembre prochain, Spider-Woman #1, le résultat a fait réagir.

Publicité

ep2ufgh7axstfof1bvex

Une des couverture de Spider-Woman #1 par Milo Manara

Pour le site io9, Jessica Drew semble n'être habillée que d'une fine couche de peinture ("body-painting") et Marvel a oublié que"les femmes existent et peuvent aussi lire des comics". D'après Vox, "Marvel ne pouvait pas faire pire". La réaction est à la hauteur de la déception des fans de la franchise.

Marvel, cette maison d'édition progressiste

Car plus tôt cette année, la mythique maison d'édition américaine annonçait pourtant l'ouverture de ses super-héros à la diversité : Thor allait devenir une femme tandis que Captain America sera désormais noir.

Publicité

Des initiatives loin d'être anodines de la part de l’écurie, connue pour être plus progressiste que son principal concurrent DC Comics. On se souvient notamment des mots d’Alex Alonso, chef de la maison d’édition :

L’univers de Marvel a toujours reflété le monde extérieur, notre but est de s’assurer que nos personnages, leurs relations, leurs histoires, restent ancrés dans la réalité.

Si Thor change de sexe et prend les traits d’une femme, c’est avant tout parce que Marvel cherche à élargir son audience à la gent féminine, “un public qui pendant longtemps n’était pas la cible des BD de super héros en Amérique”  comme indique Jason Aaron, en charge de la suite des aventures de la musculeuse divinité nordique. Une audience profitable au regard des recettes gigantesques qu’engrangent les super-héros au cinéma, alors que DC Comics a prévu une dizaine de films à paraître entre 2016 et 2020.

Publicité

C'était jusqu'à ce que cette couverture Marvel fasse son apparition.

Une autre couverture, moins polémique

Pour autant, des internautes n'hésitent pas à souligner l'absurdité des plaintes à l'égard de cette nouvelle première de couverture, et à défendre l'illustration du célèbre auteur de BD érotiques. Comme Fabrizio Furchi qui, image comparative à l'appui, remet en cause la version soi-disant "sexualisée" de Milo Manara en allant chercher le numéro #30 du comics Spider-Man :

Publicité

Aussi, beaucoup de médias ont oublié d'apporter une autre information : l'oeuvre de Milo Manara est une couverture parmi d'autres choisies par Marvel pour la présentation de la femme-araignée. On compte notamment celle de Greg Land (qui collaborera avec Dennis Hopeless), beaucoup plus classique.

Spider-Woman #1 par Greg Land

Spider-Woman #1, par Greg Land cette fi

Par Louis Lepron, publié le 21/08/2014

Pour vous :