AccueilÉDITO

Pokémon GO envoie ses joueurs dans des endroits incongrus

Publié le

par Charles Carrot

Bientôt disponible en France, le jeu Pokémon en réalité augmentée se fait remarquer à l'étranger pour sa propension à envoyer les joueurs dans des endroits inattendus, notamment des églises.

D'ailleurs, si vous ne le saviez pas, il existe un Pokémon équivalent à Dieu dans la mythologie des jeux, Arceus (ici dans le film <em>Arceus et le joyau de vie</em>, 2009, © Pokémon Company).

Le jeu en réalité augmentée sur smartphone, basé sur la célèbre licence de Game Freak et Nintendo, Pokémon GO n'est sorti que depuis quelques dizaines d'heures à l'étranger (notamment en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon et aux États-Unis) qu'il génère déjà son lot de réactions sur les réseaux sociaux.

On retrouve les avis classiques sur les qualités et défauts de l'application, quelques vannes sur le nouveau successeur du Professeur Chen, mais aussi sur un détail inattendu, remarqué notamment par Kotaku : visiblement, le titre a une vraie tendance à envoyer les joueurs dans les églises et les commissariats locaux.

En Australie, la police de la ville de Darwin s'est rapidement sentie contrainte de signer un (gentil) statut Facebook pour expliquer qu'elle n'était pas fan de cette nouvelle forme de tourisme :

"À tous les apprentis dresseurs utilisant Pokémon GO : le poste de police de Darwin vous apparaît peut-être comme un Pokéstop, mais sachez que vous n'avez pas besoin d'entrer à l'intérieur pour obtenir des Pokéballs.

C'est aussi toujours une bonne idée de lever les yeux de votre smartphone et de regarder des deux côtés de la route avant de traverser. Ce Sabelette ne va pas disparaître comme ça. Restez prudents et attrapez-les tous !"

Aux États-Unis, des églises comme boutiques ou arènes Pokémon

Captures d'écran du jeu accompagnées par cette légende : <em>"Il y a des décennies de cela, des églises considéraient Pokémon comme étant satanique et maléfique pour les enfants. Maintenant qu'on a grandi, on revient dans ces mêmes églises pour leur dire qu'on a bien tourné. Et aussi pour récupérer des ressources </em>[dans Pokémon GO]<em>"</em>. (Via Reddit et l'utilisateur <a href="https://www.reddit.com/user/Fanatix_phil" target="_blank">Fanatix_phil</a>.)

Pokémon GO
Niantic
Ingress

Le jeu invite ses utilisateurs à se déplacer dans leur ville, promettant une certaine logique dans le placement des créatures et des objets. Mais, grosso modo, les boulangeries, le jardin du voisin, les casernes de pompiers... tout peut devenir soudainement un point d'intérêt suscitant la convoitise.

Certaines catégories d'endroits ont toutefois tendance à revenir particulièrement. Aux États-Unis, un certain nombre d'utilisateurs se sont amusés sur Twitter de la propension de l'application à définir les églises comme des lieux à visiter pour récupérer de précieuses ressources, et c'est souvent très drôle :

Chargement du twitt...

Traduction : "Mes deux premiers Pokéstops dans Pokémon GO étaient dans une église et je me suis dit que Dieu essayait de me dire quelque chose. Puis le troisième était un KFC et j'ai su qu'Il avait raison."

Chargement du twitt...

Traduction : "J'ai besoin de Pokéballs pour Pokémon GO, et l'église à côté est un Pokéstop, mais il y un enterrement en cours... #décisionsdécisions #attrapezlestous"

Chargement du twitt...

Traduction : "Au secours, Pokémon GO essaie de me faire aller à l'église. JE NE SUIS PAS À CE POINT EN DÈCHE DE POKEBALLS, OK ?"

Chargement du twitt...

Traduction : "Pokémon GO m'envoie littéralement à l'église. J'ai péché"

Chargement du twitt...

Traduction : "Ce moment quand tous les centres Pokémon dans Pokémon GO sont des fichues églises..."

Chargement du twitt...

Traduction : "Désolée d'être en retard au taf, mais je capturais un Fantominus à l'église du coin". Authentique."

Chargement du twitt...

Traduction : "Merci Jésus pour les Pokéballs, béni sois-tu."

Comme le font remarquer un certains nombre d'internautes, la chose est plutôt ironique quand on se rappelle que Pokémon, dans les années 1990, ne plaisait pas trop à certaines instances religieuses, à cause de ses combats et de sa mécanique d'évolutions...

Mais il ne faut pas y voir un message : l'application a juste tendance à recenser les endroits publics les plus fréquentés d'une zone et, logiquement, les églises sont souvent entourées de nombreuses habitations. En tout cas, on est bien curieux de voir où Pokémon Go nous enverra dans le pays de la laïcité. L'application doit officiellement sortir dans quelques jours en France, sur iOS et Android.

À voir aussi sur konbini :