Il y a un jeu d’aventure textuel planqué dans la page d’accueil de Google

Le dernier easter egg de la firme de Mountain View cache un jeu d’aventure dans la console du navigateur. Un hommage aux tout premiers jeux vidéo.

Concrètement, ça ressemble à ça. C’est austère, mais fun. (© Google)

Il était une fois, dans les années 1970, un monde sans carte graphique, sans palette colorimétrique, sans prise Péritel et sans moteur de rendu. Un monde où la seule manière de jouer à un jeu vidéo était d’utiliser ce qui ressemblait à un Minitel. Un clavier, un écran, du texte, et vous étiez lancé dans l’aventure.

Publicité

L’histoire défilait sur l’écran et vous obligeait, à chaque étape, à faire des choix, comme dans l’un de ces romans-dont-vous-êtes-le-héros qui faisait le plaisir des gosses IRL. Non seulement l’immersion fonctionnait (demandez à vos parents s’ils n’ont jamais perdu d’heures à tuer des goules et des dragons dans des donjons mystérieux à grandes rafales de verbes d’action), mais elle fonctionne encore en 2018, à l’heure du rendu 4K à 60 fps.

Le 29 septembre, des membres du forum RockPaperShotgun ont déterré un easter egg, planqué au cœur de Google, qui rend hommage à ces dinosaures du jeu vidéo en proposant une aventure textuelle "à l’ancienne", dans laquelle n’importe quel utilisateur peut s’embarquer (et perdre une ou deux heures de productivité au bureau), à condition de connaître la bonne méthode. Rendez-vous sur Chrome ou Firefox, tout d’abord, et ouvrez une page de recherche Google. Tapez "text adventure" dans la barre de recherche, puis accédez à la page des résultats.

Ensuite, faites un clic droit sur la page et sélectionnez "inspecter la page" (sur Windows, Ctrl - Shift - I, sur Mac, Cmd-Option- I fonctionnent aussi) puis, une fois dans le menu, sélectionnez l’onglet "Console". Si tout va bien, vous devriez voir apparaître une invitation à jouer. Tapez "yes" dans la barre prévue à cet effet. Vous voilà parti. Le pitch est simplissime : vous vous retrouvez sur le campus Google, paumé, à la recherche de vos amis les lettres de la firme qui ont apparemment disparu – oui, on fait difficilement plus gnangnan, mais soyez indulgent.

Publicité

Pour vous déplacer, utilisez les commandes "east", "west", "north", et "south" – à chaque pas, le jeu vous indique où vous pouvez ensuite vous déplacer. Parfois, "up" et "down" vous seront également utiles. Votre quête vous amènera aussi à collecter et utiliser des objets, comme dans tout bon jeu de plateau (les commandes "grab" et "use" seront vos amies).

Basique, certes, mais loin d’être simple : en 2018, jouer à un jeu textuel revient à appréhender un gameplay entièrement nouveau. Le jeu en lui-même est simplissime, mais encore faut-il en comprendre toutes les règles, et c’est là que ça se corse. À titre d’exemple, il m’a fallu 30 minutes pour piger le principe de collecte des objets, et je suis resté bloqué sur une énigme pendant un bon quart d’heure. En tout, j’ai réussi à perdre à peu près 90 minutes de mon temps sur cette quête des lettres disparues.

Le plus surprenant, finalement, c’est de constater le pouvoir d’attraction du jeu malgré un gameplay et un environnement graphique aussi primitifs. Il y a quelque chose de délicieusement anachronique à se plonger dans une "carte" faite de slashs, de points et de tirets et à se déplacer en écrivant des mots.

Publicité

Et de se dire que pour toute une génération ayant connu The Hobbit, Le Guide du voyageur galactique, Zork ou Colossal Cave, ces aventures textuelles représentaient le summum de l’immersion vidéoludique. Un passé pas si lointain qui semble pourtant à des années-lumière de nos habitudes de jeu actuelles, à l’heure où la réalité virtuelle est tranquillement en train de prendre place dans nos salons. Laissez-vous tenter : vous verrez, c’est rigolo.

Par Thibault Prévost, publié le 04/10/2018

Pour vous :