En écoute : la playlist très rock & folk de Ghost Culture

Le jeune Ghost Culture, figure montante de la house british, fait l'honneur à Konbini d'une playlist commentée. Variée et très peu électronique, on y trouve Nick Drake, David Bowie ou encore Sébastien Tellier.

Ghost Culture, musicien électronique, a le cœur qui bat pour un tas de musiques différentes

Ghost Culture, musicien électronique, a le cœur qui bat pour un tas de musiques différentes

Entre Daniel Avery, Connan Mockasin ou Erol Alkan, le label Phantasy nous a habitués à des artistes singuliers. Ce 1er décembre, Ghost Culture, nouvelle signature de l'écurie majoritairement électronique, dévoilait un premier extrait de son album éponyme à paraître en janvier.

Publicité

Le titre "Giudecca", bien que largement house, devrait autant révéler l'efficacité de sa composition sur le dancefloor incandescent que dans les enceintes de votre foyer molletonné.

Pour accompagner cette découverte outre-Manche, nos confrères de Konbini UK ont obtenu du producteur une playlist accompagnée de ses commentaires où il lève le voile sur ses inspirations. Nous vous la diffusons ici.

Publicité

Ô surprise : Sébastien Tellier, Nick Drake, Elliott Smith, David Bowie... ce jeune prodige du Korg n'a décidément rien contre les douces escapades sonores d'hier comme d'aujourd'hui, ni contre la chaleur d'un vieux Moog.

Sébastien Tellier, "Le Long de la Rivière Tendre"

La façon dont ce synthé, ou clavier, ou quoi que ce soit, s'étire dans la chanson est magique !

Une fois, j'ai passé deux jours à essayer de comprendre comment ce son était fait et j'ai fini par abandonner parce que je finissais par ne plus apprécier la musique. Mais c'est toujours une de mes pistes préférées.

Publicité

Little Feat, "Long Distance Love"

La première fois que j'ai entendu cette piste, c'était à 7h du matin après une grosse soirée dans Londres. Elle est restée avec moi depuis.

Les paroles jouent avec mon cœur et le niveau des musiciens est saisissant. Sans mentionner l'enregistrement et la production discrète. Que demander de plus ?

Carpenters, "Superstar"

Quel classique. La performance et les arrangements des cordes sont remarquables.

La reprise de Sonic Youth est peut-être l'une des meilleures reprises de toute l'histoire des reprises.

Publicité

Nick Drake, "Place To Be"

La charge émotive dans cette chanson m'attrape à chaque fois, instantanément.

Nick Drake est un maître, et une personne extrêmement intéressante. Je n'ai découvert sa musique que tout récemment et j'en suis obsédé.

Elliott Smith, "Stupidity Tries"

C'est cette progression d'accords à la Beatles qui m'accroche à fond. Pour moi, c'est le climax de l'album dont la chanson est issue.

Ici, nous avons l'exemple typique d'un parolier qui écrit avant tout pour lui-même – j'adore ça. Il n'essaye pas d'écrire un tube facile à chanter.

David Bowie & the Spiders from Mars, "Moonage Daydream" – 2000 Remastered Version

Il faut que ça soit la version "Live at the Beeb" pour moi. À ce moment-là, le groupe avait bien répété et fini par chopper le bon groove. Je préfère même ce mix à la version originale.

Aphex Twin, "Tha"

Parmi toutes les pistes d'Aphex Twin, celle-ci est la plus immersive et par conséquent la plus agréable pour moi.

Celle-ci trotte dans ma tête depuis longtemps, presque un peu comme si je l'avais trouvée ici.

Talking Heads, "Making Flippy Floppy" – Live

Elle a tellement d'énergie ! Ce n'est pas vraiment la même sans les visuels (d'ailleurs, je pense que c'est un des meilleurs films sur la musique jamais tournés).

Mais cette version reste très "lève toi et danse !". David Byrne est contagieux. Il m'a donné envie de faire du live.

The Smiths, "Still Ill" – 2008 Remastered Version

Ma chanson favorite des Smiths. J'adore les paroles. Vraiment, il "ne les aurait pas écrites s'il n'avait pas eu à rentrer tant de fois chez lui sous la pluie".

Rodriguez, "Sugar Man"

C'est si brillant. L'excellence, et même avant Dylan ! J'aime beaucoup les sons à la fin de la piste – les cors et les cordes qui se font écho avec ces petits détails aux synthés.

Par Théo Chapuis, publié le 18/12/2014

Copié

Pour vous :