Playlist : une heure de douceurs pour passer l'automne

Pour affronter l'automne, Konbini vous propose une playlist de 22 chansons, avec les mélodies douces-amères d'Avi Buffalo, Raury, Nick Cave, Dorian Pimpernel et plein d'autres, afin de traverser la saison.

Les symptômes sont apparus très tôt. Déjà, les feuilles mortes tombées ici où là vous avaient mis la puce à l'oreille. Puis c'est au tour des jours qui raccourcissent et de la lueur pâle du soleil de vous alerter. Et cette fraîcheur ambiante qui semble s'installer... Le diagnostic est formel : après avoir dégagé d'un coup de balai nappes de synthé solaires et beats caliente, l'automne a posé ses valises et claqué la porte à l'été. Bon vent.

Pour accueillir la nouvelle saison, Konbini vous propose une playlist idéale pour passer l'automne. Parmi quelques classiques éternels (Jackson C. Frank, Neil Young pour le thème de Dead Man), l'époque la plus mélancolique de l'année nous a imposé quelques brillantes découvertes, qu'elles soient françaises (Dorian Pimpernel, Samba de la Muerte, Kiinshasa ou l'étrange Tom Bodlin de Café Flesh) ou internationales (- Nobel -, Avi Buffalo).

Publicité

Se blottir dans le spleen

Publicité

À la lumière crue de fin septembre, on redécouvre aussi certains artistes plongés dans l'hibernation estivale (Midlake, Mark Lanegan, Mazzy Star) et on se laisse surprendre par quelques couplets rappés qui ne détonent pas avec la couleur des feuilles (Raury) ou par quelques reprises folkloriques – parfois au sens premier du terme (Fleet Foxes pour "Killing Me Softly" ou Chris Thile pour "Dead Leaves and the Dirty Ground").

On achève cette heure d'écoute aux tons chauds aux côtés de Nick Cave, allégorie à lui seul du spleen, celui dans lequel on choisit de se blottir, paisiblement, comme dans une couette bien chaude.

Publicité

Cette playlist est garantie sans Bob Dylan, sans Nick Drake, sans "Feuilles Mortes" d'Yves Montand, sans "À la Faveur de l'Automne" de Tété et sans calembour à base des mots "automne" et "auto-tune".

Par Théo Chapuis, publié le 24/09/2014

Copié

Pour vous :