Plantes tendance et livraison de fleurs à domicile, bienvenue dans le green game

Particulièrement adulées dans les pays scandinaves et aux États-Unis, les plantes vertes sont devenues des compagnons bien-être incontournables dans nos vies et nos appartements.

Face à cet engouement généralisé, de nombreuses startups se sont lancées et offrent des services sur-mesure adaptés à nos envies. Cactus pop, concept stores spécialisés, livraison de plantes et fleurs à domicile : tour d’horizon du green game.


Publicité

Les « it plantes »

Chaque époque a sa plante d’intérieur tendance. Dans les années 1950-60, c’était la violette africaine. Dans les seventies, on suspendait chez soi le chlorophytum chevelu.

Aujourd’hui, c’est le figuier lyre, une autre espèce de ficus, qui occupe une place de choix. Originaire d’Afrique de l’Ouest, ce figuier est devenu la nouvelle coqueluche du monde du design et de la mode. Il habille les boutiques Céline, les bureaux Marimekko en Finlande et s’impose comme le chouchou des magazines et blogs de décoration.


Il a en effet de nombreux atouts : un tronc mince, de grandes feuilles luxuriantes, et un beau vert profond. Cette plante est appréciée car elle apporte le volume idéal de verdure dans un intérieur.

Publicité

Un peu dans le même style, la plante Monstera est aussi très appréciée des blogueurs plantes et décore les intérieurs trendy.

Une photo publiée par FIORE (@fiorebolsa) le


Le succulent, plante grasse qui prend diverses formes et couleurs, est particulièrement à la mode aussi, comme en témoigne les centaines de pages Instagram dédiées à cette plante. Le succulent se porte même désormais en bijoux.

Publicité

Floating succs!

Une photo publiée par TALLULAH • SF (@tallulahsf) le


Sans oublier de mentionner le cactus, qui se décline dans tous les styles et toutes les tailles.

Publicité

Urban Jungle, la communauté d'amoureux des plantes

Pour faire le bon choix, la communauté d’amoureux des plantes Urban Jungle Bloggers partage des intérieurs green friendly. Selon les fondateurs Igor et Judith, vivre avec les plantes n’est pas qu’une question de style et de décoration. « Les plantes d’intérieur ont des effets bénéfiques sur notre environnement et rendent notre vie plus saine. », expliquent-ils. Cette plateforme a pour but d’encourager les gens à revégétaliser leur intérieur et mettre du vert dans leur vie.

Pour aller plus loin, le livre Urban Jungle: Living and Styling with Plants vient de paraître. On y trouve des photos de plantes, des reportages et des DIY.


Dealers de plantes

Il n’est pas évident de trouver des espèces de plantes originales. Elles ne sont en effet pas légion dans les magasins de jardinage mais restent dénichables dans les magasins de décoration spécialisés.

Aux États-Unis et en Angleterre, de nombreux concept stores vendent des plantes et des fleurs. C’est le cas de Crimson, une pépinière à Oakland, en Californie. C’est le paradis des plantes, où sont vendues des espèces uniques, des pots fait main et une variété de produits pour le corps et la maison. C'est aussi le cas de Grace and Thorn ou The Convervatory Archives à Londres. Le blog et eshop de la journaliste Justina Blakeney, intitulé The Jungalow, rencontre aussi un certain succès.



À Paris, il est possible de trouver ces plantes chez Les Fleurs, dans le 11ème arrondissement, pour les amoureux de cactus, de plantes grasses et de succulentes.

Pendant dix jours, L'Épicerie Végétale a proposé une décoration et des compositions florales à ramener chez soi au cœur de la boutique & Other Stories rue Montmartre à Paris, réputée pour sa déco épurée alliant bougies odorantes et mini cactus. Pour tous ceux qui auraient loupé le coche, Zoé et Guillaume, le duo de L'Épicerie Végétale propose des fruits et légumes bio, mais aussi de belles plantes et fleurs sauvages. Ils officient dans leur "atelier nature" au 51 rue de la Fontaine-au-Roi, dans le 11ème arrondissement à Paris.

Les initiatives françaises

Sentant l’engouement pour les plantes pousser à grande vitesse, de nombreux entrepreneurs français se sont lancés dans le green game. À commencer par Clémentine et Coralie, deux copines qui ont créé AŸ Cactus et sont devenues cactus designer – original sur un CV. Elles réalisent des créations piquantes dans des boîtes de conserve relookées avec des illustrations pop. Le plus ? Personnaliser son objet pour une vingtaine d’euros.



Dans une version plus arty et singulière : le concept Unique & Pic. Sa créatrice, Audrey Janssens, conjugue la passion des pépiniéristes et le talent d’artistes et céramistes qui façonnent des pots à la main. Ces créations trouvent ensuite leurs propriétaires lors de ventes éphémères.


Les actions écolo

Pour les citadins amoureux de nature qui manquent cruellement de temps, la Grande Serre propose un service tout compris et sur-mesure pour végétaliser votre intérieur sans mettre les mains dans la terre. L’équipe s’occupe de tout : la sélection, la livraison, l’installation, l’entretien et la garantie des plantes à partir de 29,90 euros par mois. Cette démarche vise à revaloriser l’horticulture française, en voie de disparition.


L’équipe passionnée de Merci Raymond participe également à la revégétalisation des milieux urbains grâce à une collection exclusive entièrement dédiée à cette déferlante verte. Bien plus qu’une simple marque, Merci Raymond représente l’émergence d’un mouvement écologique au service des villes en prenant part à des actions de revégétalisation.


L’exposition « Urban Green : Le végétal en ville » réunit photographes, éditeurs et botanistes qui mettent en œuvre des projets d’expérimentations pour sensibiliser le public sur l’importance du végétal en ville. L’exposition se tient jusqu’au dimanche 6 novembre à More Than A Gallery, au 24 rue Berthe, dans le 18ème arrondissement de Paris.


La nature à domicile

Les fleurs elles aussi reviennent transformées. Fini le temps où on allait acheter un bouquet ringard à l’Interflora du coin pour les 70 ans de mamie. Aujourd’hui, les fleurs viennent à vous et les bouquets champêtres sont ultra tendance. Comme toujours, les pays anglo-saxons ont ouvert la voie. À Londres, le Marketplace de fleurs Floom livre de beaux bouquets de saison « fait avec amour par nos fleuristes indépendants, sélectionnés à la main », annoncent-ils en page d'accueil du site.


Et oui, l’ubérisation est passée par là. Un modèle qui a été repris en France par des sites de livraison de fleurs comme Bloom’sBergamoteMonsieur Marguerite ou le tout récent Pampa qui proposent un abonnement pour recevoir chaque mois un bouquet de fleurs fraîches à la maison.

Clément, 25 ans et Arthur, 28 ans étaient les premiers à se lancer sur le marché en créant Bloom’s il y a un an. Leur priorité, proposer un service floral accessible à tous. « Plus qu’une simple livraison de bouquets, nous proposons vraiment une expérience florale avec une botte de fleurs variées ultra fraîches et de saison et un accompagnement pour apprendre à composer un bouquet soi-même. » Des vidéos YouTube sont mises en ligne pour aider à la réalisation de compositions florales DIY. Moins chers que leurs concurrents, ils proposent un forfait mensuel à 25 euros devant Monsieur Marguerite (30 euros) et Bergamotte (35,90 euros).


« Notre offre est la plus accessible car nous travaillons en direct avec des producteurs et limitons ainsi au maximum les intermédiaires pour proposer des fleurs au juste prix. Nous n’avons pas de stock ni de catalogue de bouquets puisque nous n’avons qu’une seule livraison par semaine, le mercredi. »

Plus de grosses fleurs ringardes, les petites fleurs des champs ont désormais la côte. L’hortensia ou la pivoine les détrônent tout de même lors de leur période de floraison.

Café champêtre

Chez Peonies Paris, Clémentine Lévy s’est lancée le défi de proposer le combo "bon café-beau bouquet". Cette ex-chroniqueuse de Clique (Canal +), mannequin et DJ, s’est beaucoup inspirée de ce qui se faisait sur la côte Ouest des États-Unis, en Asie et en Australie.

"J’ai décidé de partir sur le modèle des coffee shops hybrides et c’est comme ça que j’ai eu l’idée de proposer des bouquets dits 'de jardin' avec des fleurs très simples." Une nouvelle expérience qui la conduit trois fois par semaine à Rungis afin de choisir ses fleurs, exclusivement françaises.


« Je rapporte toutes les fleurs à l’atelier, au sous-sol du café, où je confectionne les bouquets. Pour moi, c’était important de partager mon travail avec les clients, pour qu’ils prennent conscience que je ne fais pas appel à des prestataires extérieurs. C’est beaucoup d’investissement, mais ça me tient vraiment à cœur de les réaliser moi-même ! », insiste Clémentine.

Une adresse où l’on peut déguster un thé à la pivoine blanche, grignoter un gâteau maison, du granola ou une tartine d’avocat et, bien sûr, repartir avec son bouquet, à partir de 18 euros. Rendez-vous au 81 rue du Faubourg Saint-Denis à Paris.

Valentine Cinier 

Par Valentine Cinier, publié le 29/10/2016

Pour vous :