Polémique : Rihanna expulsée d'une mosquée

La polémique du jour c'est Rihanna et sa séance photo dans la grande mosquée Sheikh Zayed d'Abu Dhabi d'où elle a été chassée

Still glamorous: The singer wore crimson lips and dark red fingernails, and added a statement gold necklace as she posed with a hoodie covering her head

Samedi 19 octobre, Rihanna donnait un concert à Abu Dhabi. L'occasion pour elle de faire ce qu'elle fait de mieux, à savoir se faire prendre en photo. C'est emmitouflée dans une sublime combinaison voilée que jamais qu'elle s'est prêtée à un shooting au coeur de la mosquée Cheikh Zayed, la plus grande des Émirats Arabes Unis.

Publicité

Les responsables de la mosquée se sont alors insurgés contre cette séance photo, la jugeant aussi déplacée qu'insultante envers la religion et la sacralité des lieux. Du religieux, du scandaleux, une star de la Pop : recette buzz.

Rihanna à la mosquée

En ces lieux où les visites sont ouvertes à tous sans critères d'origines, la chanteuse aurait, selon un communiqué de presse posté sur le site web de la mosquée, organisé sa séance photographique en catimini :

La chanteuse a effectué une visite privée, sans se faire connaître et sans coordination préalable avec l'administration.

Publicité

Rihanna a donc été priée de quitter les lieux avant la fin du shooting, les responsables jugeant la posture de la jeune femme impropre à la nature religieuse de l'endroit.

Sur Twitter, la fausse polémique est née sous le hashtag "Rihanna profane la mosquée Cheikh Zayed". Nombreux sont ceux qui dénoncent le caractère offensant des images que Rihanna a postées sur son Instagram. Mais ils sont tout aussi nombreux à en relever la beauté et une certaine élégance d'autant que, couverte de la tête aux pieds, la chanteuse brille d'un simple rouge carmin sur les lèvres et les ongles. Du rouge qui a fait voir rouge les responsables de la Mosquée.

Publicité

En respectant la tenue appropriée et en posant dans la pudeur d'une Reine du désert, ces photos de Rihanna relèvent d'une certaine classe. La chanteuse, dont on ne saurait habituellement différencier la tenue de la peau, a aussi fait preuve de respect culturel et religieux en donnant son concert vêtue chaudement.

Publicité

Le starsystem d'un côté, la religion de l'autre pour contrer le premier : l'éternelle opposition entre " la prostituée"  et la "vierge pure" souvent soulevée par les hauts dignitaires de la religion manque parfois de juste dosage, pour ne pas dire de tolérance. Si ces derniers n'ont pas, dans ce cas précis, toléré le rouge carmin des lèvres de la chanteuse jugé trop provocant, dans cette histoire - et aussi ironique que cela paraisse - c'est Rihanna qui a montré une tolérance en évitant pour une fois d'exciter tous les diables... Mission buzz : accomplie !

Par Afifia B, publié le 21/10/2013

Copié

Pour vous :