AccueilÉDITO

PewDiePie et d'autres youtubeurs ont fait de la publicité déguisée pour Warner

Publié le

par Juliette Geenens

Warner a sollicité des youtubeurs pour faire une critique positive du jeu La Terre du milieu : l’ombre du Mordor, en 2014.

PewDiePie, le youtubeur le plus suivi du monde, avec plus de 46 millions d'abonnés. (© PewDiePie/ Youtube)<strong> </strong>

La publicité déguisée sur YouTube n'est pas un sujet nouveau, mais continue de faire couler de l'encre. Aujourd'hui, c'est Warner Bros. qui se retrouve dans la ligne de mire de la Commission fédérale du commerce américaine (FTC) pour avoir payé des youtubeurs en échange de critiques positives sur le jeu La Terre du milieu : l’ombre du Mordor, en 2014. Parmi les vidéastes concernés, on compte le très influent PewDiePie, célèbre gamer suédois.

La FTC reproche à l'entreprise de divertissement américaine d'avoir passé des accords avec les youtubeurs, sans que les contenus publiés par ces derniers ne soient déclarés comme sponsorisés. Selon Le Monde, Warner a fait appel à une agence de publicité pour entrer en contact avec les gamers œuvrant sur la plateforme vidéo.

Warner a reversé de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliers de dollars afin que PewDiePie et d'autres youtubeurs produisent des vidéos sur le jeu avant sa sortie, sans mentionner des bugs, inconvénients et autres éventuels points négatifs.

Manque de transparence sur Internet

Les contenus secrètement sponsorisés ne pouvaient pas être mis en ligne sans l'aval de l'entreprise. Les internautes ont donc visionné des vidéos sans avoir conscience de leur caractère publicitaire. Celle de PewDiePie dépasse les 3,7 millions de vues, au moment où nous rédigeons ces lignes. En terme d'éthique commerciale, on a vu mieux.

Un avertissement a été adressé à l'entreprise mais elle n'a pas été condamnée juridiquement. Un accord à l'amiable a été conclu entre les deux parties et désormais Warner devra se montrer plus transparente et plus honnête quant à la diffusion de contenu rémunéré sur YouTube, comme l'a précisé Jessica Rich, directrice de la protection des consommateurs de la FTC :

"Les consommateurs ont le droit de savoir si les chroniqueurs donnent leur propre opinion ou s’ils sont payés pour donner celles de sociétés. Les centreprises, telles que Warner Bros., doivent être franches avec les consommateurs dans leurs campagnes publicitaires sur Internet."

Norman et Squeezie sont aussi concernés

Warner Bros. est loin d'être la première entreprise à avoir flirté avec la publicité dissimulée sur YouTube, dans le domaine des jeux vidéo. En octobre 2015, Norman et Squeezie ont été fortement critiqués pour avoir publié un clip humoristique sur le jeu Assassin's Creed : Syndicate.

Dans la vidéo postée le 23 octobre, jour de la sortie du dernier volet de la saga d'Ubisoftni les youtubeurs français, ni l'éditeur n'ont mentionné un quelconque partenariat publicitaire. Seuls des remerciements adressés au studio de développement avaient été insérés en fin de vidéo.

La boîte de production IDZ, à qui l'on doit la vidéo Assassin des Templiersavait confirmé au Monde avoir été contactée par Ubisoft, en 2015. En France, la Direction générale de la répression des fraudes tente de museler ce genre de pratiques marketing sur Internet, à grands renforts de sanctions (amende, tribunal correctionnel, obligation de rendre la condamnation publique), les premières étant tombées en mars dernier. Seul le temps nous dira si ces mesures se révèleront efficaces.

À voir aussi sur konbini :