© J.F. Paga/éditions Grasset

Gaël Faye remporte le prix Goncourt des lycéens 2016 pour son roman Petit Pays

L'écrivain et rappeur Gaël Faye s'est vu décerner ce jeudi 17 novembre le prix Goncourt des lycéens pour Petit Pays, paru en août 2016. Une belle récompense pour un premier roman. 

© J.F. Paga/éditions Grasset

© J.F. Paga/éditions Grasset

Au milieu des sept autres romans finalistes (pour quatorze sélectionnés initialement), c'est bien le Petit Pays de Gaël Faye qui a su tirer son épingle du jeu. Treize lycéens formaient le jury de délégués régionaux, représentant les élèves de 56 lycées de France, qui ont choisi le 29e lauréat de ce prix. À 34 ans, le Franco-Rwandais file vers le succès littéraire, après avoir déjà remporté le prix du roman Fnac début septembre.

Publicité

Son roman, paru aux éditions Grasset, nous raconte l'enfance de Gaby, garçon de dix ans dont la jeunesse insouciante se heurte à la guerre civile et aux massacres qui se profilent dans le Burundi du début des années 1990. S'il ne s'agit pas d'une autobiographie, Gaël Faye avait confié y avoir inséré beaucoup de son vécu, lors d'une interview à Caroline Doudet, la blogueuse de Cultur'elle :

"Ce que l'on partage avec Gaby, ce sont les origines et les questionnements. Je n’ai pas eu la même trajectoire familiale que lui. Je ne me suis pas posé les mêmes questions au même âge, mais par contre, les questions que lui se pose, je me les suis posées plus tard.

Et puis, il y a surtout l’identité. J’ai une identité particulière – comme toutes les identités – mais celle-ci était plus particulière encore à ce moment-là car j’étais à un point de jonction qui me permettait d’avoir pied dans les conflits de la région, tout en étant aussi extérieur, parce qu’être métis en Afrique, c’est être blanc. Donc donner mes propres origines à Gabriel me permettait de faire cette rotation entre l’histoire du Burundi, du Rwanda et de la France, avec ce regard croisé."

Publicité

Une histoire de vie saisissante et pleine de poésie, malgré toute la violence qui défile sous les yeux du héros, et un prix qui semble en tout point mérité. Dauphin du prix Goncourt, remporté par Leïla Slimani pour Chanson douce, Gaël Faye a également remporté d'autres prix de la liste Goncourt, avec les Choix polonais, suisse et de l'Orient, décernés par des jurys d'étudiants francophones. Une lecture inévitable, donc.

Par Louis Josse, publié le 17/11/2016

Pour vous :