AccueilÉDITO

"Paris est une Fête" d'Ernest Hemingway est en tête des ventes

Publié le

par Théo Chapuis

Depuis les attentats du 13 novembre, Paris est une fête, le roman d'Ernest Hemingway, fait un retour stupéfiant en tête des ventes. Voilà pourquoi.

Ça, Hemingway savait la faire, la fête (<a href="http://thrillofspeed.fr/2015/01/paris-est-une-fete/" target="_blank">Source</a>)

Vous vous souvenez sans doute de Danielle, phénomène créé sans faire exprès par BFMTV, qu'on vous présentait comme "la plus chouette du monde" il y a deux jours. Dans ses mots pleins de sagesse adressés à la caméra de la chaîne d'info continue, une référence littéraire n'a échappé à personne : Paris est une Fête, d'Ernest Hemingway.

Voilà ce que cette femme "révoltée contre la stupidité" de 77 ans déclarait au reporter :

C’est très important de voir plusieurs fois le livre d’Hemingway Paris est une fête, parce que nous sommes une civilisation très ancienne et nous porterons au plus haut nos valeurs. Et nous fraterniserons avec 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment. Et nous nous battrons contre les 10 000 barbares qui tuent soi-disant au nom d’Allah.

Ce roman autobiographique raconte les jeunes années d'écrivain sans le sou de Hemingway dans le Paris des années 1920. Il a été publié à titre posthume en 1964, trois ans après sa mort. L'auteur y convoque la collectionneuse Gertrude Stein, le poète Ezra Pound, James Joyce et F. Scott Fitzgerald. Culturebox en note deux citations significatives :

Tel était le Paris de notre jeunesse, au temps où nous étions très pauvres et très heureux [...] Paris valait toujours la peine, et vous receviez toujours quelque chose en retour de ce que vous lui donniez"

Deuxième meilleure vente sur Amazon

Grâce à Danielle (et la propagation du hashtag #DesFleursPourDanielle), certains libraires se déclarent en rupture de stock du roman de l'auteur du Vieil Homme et la Mer : "Les libraires ne cessent de réclamer qu'on les approvisionne. D'habitude, il se vend une dizaine d'exemplaires du livre d'Hemingway par jour, en ce moment, c'est cinq cents", détaille à l’AFP David Ducreux, attaché de presse de Folio qui publie le texte de l'écrivain américain.

Il n'y a pas que les ventes physiques à s'envoler. Sur Amazon, il se classait mercredi soir 17e des ventes. Ce jeudi, à l'heure où nous écrivons ces lignes, il est désormais deuxième, juste derrière le dernier album d'Astérix (un autre symbole de résistance s'il en est). Selon Le Figaro, ventes Folio et Gallimard comprises, il s'était vendu en tout 500 000 exemplaires de Paris est une fête en France. Alors que 8 000 exemplaires de Paris est une fête sont vendus en moyenne chaque année, l'éditeur a prévu une réimpression de 15 000 exemplaires de l'ouvrage

Ce soir, l'émission littéraire de France 5 La Grande Librairie consacrera une partie de son émission à cette œuvre inachevée, point d'orgue de la carrière d'écrivain d'Ernest Hemingway, érigée en symbole de défi face au terrorisme plus d'un demi-siècle après sa parution.

À voir aussi sur konbini :