( © Youtube )

Quand un papy filme toutes ses vacances avec une GoPro… dans le mauvais sens

Y’en a qui reviennent de vacances ressourcés et d’autres… dégoûtés. C’est le cas de ce senior qui a filmé toutes ses vacances à l’envers.

( © YouTube)

Cette histoire de vacances est aussi drôle qu’attendrissante, triste et prévisible. Elle pourrait être celle de ton grand-père ou de ton daron. Une sorte de fable dont la morale serait : "Ne laisse jamais les vieux seuls face à la technologie."

À voir aussi sur Konbini :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Cette histoire, qui remonte à 2016 mais pourrait presque devenir mythique, c’est celle d’un certain Howard Newman. Howard fait partie de cette génération qui a grandi sans Internet, sans smartphone et sans wi-fi.

Mais si, à vue d’œil, il a clairement passé la soixantaine, le romantisme et l’esprit d’aventure sommeillent encore en lui malgré son grand âge. De fait, l’Anglais a décidé d’emmener sa femme, Jean, à Amsterdam pour les vacances.

Pour l’occasion, leur fils, Mark, leur a prêté sa GoPro. Et là, c’est le drame :

Publicité

Comme on peut le voir dans la vidéo d’environ six minutes, le père semblait bien déterminé à commenter tout ce qu’il allait voir. Dans le train, on le voit par exemple immortaliser verbalement son entrée aux Pays-Bas. Il documente tous ses faits et gestes en faisant, malheureusement, des gros plans sur son menton et son sourire.

"Le bouton était à la mauvaise place"

Ce n’est qu’au retour de ses parents que le propriétaire de la caméra s’est aperçu qu’au lieu de filmer les canaux, le Quartier rouge et autres cyclistes healthy, son père avait filmé tout, absolument tout, du mauvais côté. Autrement dit, de ce périple, il ne reste que le visage de l’apprenti reporter aux yeux ébahis devant… des spots touristiques dont il ne pourra garder que des souvenirs.

Publicité

Son fils a raconté au Daily Mail qu’au moment où Howard a compris qu’il avait fait une boulette, il s’est énervé en accusant le bouton de ne pas être à la bonne place. On adore.

Par Lucille Bion, publié le 14/08/2018

Copié

Pour vous :