cap écran

featuredImage

Pour ouvrir l'ère Trump, Al Gore sort un nouveau docu sur le changement climatique

Avec l'avènement de la présidence climatosceptique de Donald Trump, le prix Nobel de la paix Albert Arnold Gore poursuit sa lutte contre le réchauffement climatique avec un nouveau film intitulé An Inconvenient Sequel: Truth to Power. 

Après son documentaire oscarisé en 2006 sur le réchauffement climatique Une Vérité qui dérange, Al Gore, ancien vice-président des États-Unis et ancien candidat démocrate à l'élection présidentielle de 2000 revient avec le rôle principal dans An Inconvenient Sequel: Truth to Power (Une suite qui dérange, le temps de l'action en français). Comme son nom l'indique, le documentaire est un sequel du précédent qui tend, une fois de plus, à montrer l'urgence à agir en faveur de la planète et du climat.

Un documentaire qui résonne d'autant plus avec l'arrivée en novembre dernier de Donald Trump au pouvoir, président ouvertement climatosceptique et qui n'a cessé depuis son arrivée à la Maison-Blanche de détricoter la politique environnementale de son prédécesseur. Le ton du film en est ainsi que plus engagé : "Le moment est venu de se battre, notre monde en dépend", lance le slogan. Et Al Gore d'ajouter : "Ne laissez personne vous dire que nous allons déménager avec des vaisseaux sur Mars, c'est ici que nous vivons."

Réalisé par Bonni Cohen et Jon Shenk et produit par la Paramount Pictures, le film sortira dans les salles le 1er novembre 2017 en France.

Quel impact ?

Il y a dix ans, Une Vérité qui dérange à été oscarisé dans l'Amérique de Bush, républicaine et donc climatosceptique. En octobre dernier, Leonardo DiCaprio apparaissait au premier plan de Before The Flood, un documentaire très médiatisé nous alertant sur l'urgence d'agir contre le réchauffement climatique avec des personnalités de premier plan. Un mois plus tard, Donald Trump était élu. An Inconvenient Sequel: Truth to Power n'est-il qu'un documentaire de plus qui prêche les convaincus ?

Tous ces films récompensés et basés sur des preuves scientifiques trouvent un vif écho auprès du public, voire des décideurs mais force est de constater que "la grande vague verte" n'a pas eu lieu. Se heurtant au pouvoir, à l'argent et aux lobbies, la question environnementale convainc une large frange de la population mais peine à s'imposer dans les agendas politiques. On peut donc légitimement se demander dans quelle mesure ce nouveau film, aussi pertinent et documenté soit-il, servira la cause climatique.

Plus vindicatif, il pousse en tous cas les citoyens à manifester leur désaccord avec la politique environnementale dévastatrice de Trump et à passer à l'action. En d'autres termes, à cesser d'attendre des autres mais à compter avant tout sur le rôle de chacun. Un message de rassemblement pour préserver notre planète ensemble, contre ceux qui la détruisent. Peut-être qu'en cela, An Inconvenient Sequel: Truth to Power aura un rôle davantage mobilisateur que purement informatif.

Lire aussi -> Trois choses que l'on a retenues du docu de DiCaprio sur le réchauffement climatique

Par Jeanne Pouget, publié le 29/03/2017

Copié