Les organisateurs du Fyre Festival poursuivis en justice pour 100 millions de dollars

Les organisateurs sont poursuivis en justice par un particulier au nom de 150 acheteurs de billets pour se faire dédommager. 

On se demande bien comment Ja Rule et son équipe d’organisation du Fyre Festival font pour relativiser les évènements du week-end dernier. Depuis jeudi, les réseaux sociaux sont envahis de témoignages de l’échec monumental du festival de luxe dans les Bahamas.

Alors que le rassemblement était annoncé comme une fête clinquante et le rendez-vous de grands noms de la musique et autres célébrités en tout genre, c’est en fait une scène post-apocalyptique qui attendait les participants, dont certains ont payé jusqu’à 125 000 dollars (environ 114 500 euros).

Publicité

Si l’offensive contre Ja Rule et Billy McFarland, les deux cofondateurs du Fyre Festival, a commencé sur les réseaux sociaux, elle va se poursuivre au tribunal. Un des "survivants" de ce week-end catastrophique les poursuit en justice pour 100 millions de dollars (plus de 91 millions d’euros), dénonçant ce qui n’était selon lui rien de plus qu’une "arnaque pour devenir riche".

Selon le magazine Rolling Stones, le dossier a initialement été monté par Mark Geragos, l’avocat de Daniel Jung. Mais alors que ce dernier ne demandait que 5 millions de dollars (environ 4,5 millions d’euros) de dommages et intérêts, 150 personnes se sont jointes à la plainte, dans laquelle on peut lire :

Publicité

"Le manque de nourriture adéquate, d’eau, d’abris, et de soins médicaux sur le lieu du festival a créé une situation de panique dangereuse pour les participants. […]

Les festivaliers ont survécu avec de petites rations, un peu de pain et une tranche de fromage, et on tenté de se protéger des éléments dans le seul abri proposé par les accusés : des petits regroupements de tentes FEMA, installées à même le sable, où elles ont été trempées par la pluie et battues par le vent."

L'argument sur lequel repose les chefs d'accusation est le fait que Ja Rule et Billy McFarland savaient tous les deux que l’organisation de l’évènement ne tenait pas la route. Mais au lieu de tenter de résoudre la situation ou de reporter l’évènement, ils l’ont maintenu, mettant tous les festivaliers en danger.

Publicité

"Hey Gordon Ramsay, quelle note donnerais-tu au repas gourmet du Fyre Festival ?"

Une version des faits que soutient plusieurs personnes impliquées dans l’organisation. À commencer par Chloe Gordon, qui a partagé son témoignage sur le site The Cut. Elle écrit avoir été "choquée" par le manque complet d’organisation qui régnait quand elle été recrutée en tant que productrice :

"On nous avait laissé penser que l’organisation avait débuté depuis un moment. Mais rien n’avait été fait. Les distributeurs du festival n’étaient pas prêts, aucune scène n’avait été louée, les transports n’avaient pas été arrangés. Franchement, on se tenait tous devant une tombe vide et personne ne savait comment on allait pouvoir construire le village du festival en partant de rien."

Publicité

Les cofondateurs du festival se sont exprimé sur la chaîne ABC News. Pour Ja Rule, les mauvaises conditions météo sont seules responsables de l’échec du festival. Il promet de rembourser les participants et de leur offrir un pass gratuit pour la prochaine édition.

Également interviewés par Rolling Stone, les deux hommes maintiennent fermement que le festival "n’était pas une arnaque".

Tout le monde n’est pas convaincu, surtout 50 Cent…

A post shared by 50 Cent (@50cent) on

"Penser à nommer Ja Rule comme ministre des festivals"

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Justina Bakutyte, publié le 02/05/2017

Pour vous :