On en sait plus sur les parcs Star Wars des Disneyland américains

Les deux parcs à thèmes se dévoilent un peu plus.

disney-star-wars-land

Illustration représentant les futurs parcs Star Wars – même s'il ne faut pas vraiment compter sur la présence de vrais X-Wings. (© Disney/Lucasfilm)

De l'autre côté de l'Atlantique, les fans de Star Wars trépignent d'impatience. Pour le prochain long-métrage, Rogue One, mais aussi parce qu'en Californie et en Floride, une partie des parcs Disney commence une longue métamorphose.

Publicité

On sait en effet, depuis désormais un an, que des extensions Star Wars de 5,6 hectares étaient dans les tuyaux pour le Disneyland California et le Walt Disney World d'Orlando – les travaux concernent plus précisément les deux Hollywood Studios. On en sait aujourd'hui beaucoup plus.

Dans le cadre de la D23 : Destination D, une conférence sur le sujet qui s'est déroulée à Orlando la semaine dernière, Disney a dévoilé une nouvelle image du projet tant attendu — même s'il s'agit de la même que celle dévoilée en juillet dernier, mais de nuit et avec le X-Wing d'un certain Poe Dameron (personnage d'Oscar Isaac dans le septième volet).

Des attractions, de la lévitation et toujours plus de Star Tour

On a appris en revanche plus de choses concernant les parcs en question, comme le fait qu'on y retrouvera un marché de rue, une "cantina" et d'un dinner club autour de plusieurs attractions. Dans l'une d'entre elles, vous pourrez piloter le Faucon Millenium, "le vaisseau le plus rapide de la galaxie", alors que dans une autre attraction vous vous retrouverez au milieu d'une bataille entre le Premier ordre et le Résistance. Une rumeur persistante évoque également le fait que dans cette dernière, les visiteurs pourront utiliser la Force pour faire léviter des objets.

Publicité

Enfin, on a surtout appris qu'une nouvelle mission, basée sur des éléments de l'épisode VIII, devrait débarquer dans le simulateur Star Tour II. Pour rappel, les versions américaines de l'attraction phare se différencient (pour l'instant) de la version disponible à Disneyland Paris, car là-bas le spectateur ne voit pas le même film à chaque fois.

Il s'agit en effet d'un montage, plus ou moins aléatoire, de trois séquences parmi un choix d'une quinzaine d'extraits nous envoyant tantôt à Endor, à Hoth, à Tatooine ou près de l'Étoile Noire. D'ailleurs, la version française, ouverte en 1992, est fermée depuis quelque temps pour justement s'adapter aux améliorations reçues par ses cousines chez l'oncle Sam, et devrait réouvrir ses portes en 2017. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on a hâte.

Publicité

Entre ça, le monde d'Avatar qui devrait ouvrir l'été prochain et la Tour de la Terreur version Gardiens de la galaxie, les parcs américains du géant aux grandes oreilles commencent à exploiter les gros achats de Disney. En attendant que le parc français puisse aussi un peu plus en profiter, on continue de mettre des sous de côté pour traverser l'Atlantique.

Par Arthur Cios, publié le 22/11/2016

Pour vous :