AccueilÉDITO

"On m’a dit de la fermer si je voulais travailler" : Léa Seydoux revient sur La Vie d’Adèle

Publié le

par Lucille Bion

( © Alamode Film )

Aujourd’hui membre du jury du Festival de Cannes, Léa Seydoux revient sur l’enfer du tournage de La Vie d’Adèle et le comportement d’Abdellatif Kechiche.

Alors que le jury paritaire de Cate Blanchett s’apprête à se rassembler sur la Croisette dans quelques jours, BFMTV a recueilli le témoignage de Léa Seydoux, interviewée par Elle. La jeune actrice, qui s’était déjà confiée au moment de l’affaire Weinstein, revient cette fois sur le tournage de La Vie d’Adèle.

Le film d’Abdellatif Kechiche réalisé en 2013 a remporté la Palme d’or au 66e Festival de Cannes, mais a ensuite fait l'objet d'une polémique. En effet, malgré leur consécration, Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux se sont plaintes du comportement du cinéaste et notamment de son mépris.

(© Alamode Film)

La petite-fille de Jérôme Seydoux, propriétaire de la société de cinéma Pathé, semble avoir vécu l’enfer sur le tournage du film et déplore aujourd’hui le manque de solidarité entre les femmes, et notamment entre les actrices :

"Il y a du boulot. En France, il y a eu trop de voix divergentes sur ce sujet cet hiver, et ça ne m’étonne qu’à moitié. Lorsque j’ai dit, il y a cinq ans, qu’Adèle Exarchopoulos et moi-même avions été maltraitées sur le tournage de La Vie d’Adèle, des actrices connues m’ont critiquée et on nous a conseillé de la fermer si nous voulions continuer à travailler."

Si elle a choisi de revenir sur cet incident aujourd’hui, c’est parce qu’elle est persuadée que l’industrie est plus avertie qu'avant. Les récents évènements qui ont donné naissance à #MeToo permettront désormais aux jeunes actrices, espérons-le, d’être prises au sérieux lorsqu’elles dénonceront le comportement d’un membre de la profession.

À l’époque, les techniciens avaient également poussé un coup de gueule en évoquant leurs conditions de travail et Julie Maroh, l’autrice de la bande dessinée qu’a adaptée Abdellatif Kechiche, a laissé entendre qu’elle n’avait eu aucune considération de la part du cinéaste. Aujourd’hui, Léa Seydoux est engagée dans l’égalité homme-femme, notamment au sein du collectif 5050x2020. Dès le 8 mai, elle épaulera Cate Blanchett en tant que juré de la Compétition officielle jusqu’au 19 mai.

À voir aussi sur konbini :