AccueilÉDITO

On a testé Nintendo Labo, les jouets en carton pour la Switch

Publié le

par redac

(© Nintendo)

La dernière innovation de Nintendo se joue avec quelques bouts de ficelle et du carton. Et ça marche plutôt. On vous dit pourquoi.

(© Nintendo)

À la session de présentation de Nintendo Labo de ce 2 mars, les enfants ont été nombreux à répondre présents. Certains trépignaient même d’impatience à l’idée de mettre la main à la pâte et de s’essayer au Nintendo Labo Multi-Kit, composé d’une cartouche de jeu et de patrons en carton pour customiser les Toy-Con de la Switch.

Les trois mots d’ordre du projet sont "Construire", "Jouer" et "Découvrir". Construire, c’était d'ailleurs le thème d'un atelier pour apprendre à monter une voiture téléguidée. Le procédé est d’une simplicité extrême : pas besoin de colle ni de ciseaux, les morceaux se détachent et s’emboîtent facilement.

Le jeu s’adresse en premier lieu aux 7-14 ans : on tutoie dans les instructions, et il est proposé à un adulte d’aider. L’objet fonctionne grâce aux vibrations HD des manettes Joy-Con et est livré avec des planches de stickers afin de le décorer. Il est en outre possible de pimper sa création avec d’autres éléments en carton pour la doter, par exemple, d’une tête d’éléphant.

J’ai donné à la mienne l’air d’un insecte hargneux, avec le rouge d’un feutre Posca pour dessiner les gencives et deux stickers de raquettes de ping-pong pour dessiner ses yeux, mais rien ne vous empêche d’en faire autre chose ; la seule limite étant votre imagination.

Vous êtes ensuite fin prêt à aller affronter d’autres voitures, dans le but de les faire chuter.

Coffre à jouets

Le Multi-Kit propose quatre autres jeux et accessoires à monter. La maison est une grosse boîte avec des trous, dans laquelle vient se loger la console. En insérant des éléments supplémentaires, comme le ressort ou la manivelle, il est possible de débloquer des mini-jeux et des animations. Sympa, mais un peu gadget.

La moto vous propose de placer un guidon en carton contre votre corps, et de tourner l’accélérateur comme sur une vraie bécane par souci d’immersion. La canne à pêche propose des petits jeux et permet de créer ses propres poissons.

Le piano, quant à lui, saura réveiller la fibre mélomane qui sommeille en chacun de nous avec un choix de différents types de claviers, parmi lesquels une armée de chats et une bande de vieux messieurs, accentuant encore le côté barjo de la chose.

Est également vendu séparément le Kit Robot : armé d’un système de poulies dans le dos, d’attaches fixées aux pieds et d’une visière sur la tête, on se déplace dans une ville pour accomplir plusieurs objectifs, dont celui de détruire tout ce qui nous entoure. Grisant.

Du fun avec ses mains

La critique la plus fréquente est néanmoins celle du prix. "60 euros pour du carton, c’est de l’arnaque", avancent ses détracteurs. À ceux-là, nous répondrons que le kit est livré avec une collection de jeux plutôt solide qui saura vous divertir et que la moitié du fun réside dans le fait de construire ses propres accessoires.

Les plus petits s’émerveilleront devant les diverses activités, et les plus grands seront enthousiastes à l’idée de bricoler leurs propres créations. Car finalement, c’est autant, si ce n’est plus, avec les constructions que l’on s’amuse à découvrir les différentes facettes de cette nouveauté Nintendo.

Si vous êtes comme moi et que vous avez déjà invité un ami à boire un café juste pour qu’il vous aide à monter un meuble Ikea ("Ah bah ! Puisque tu es là…"), il faudra vous armer de patience pour construire l’intégralité des kits : deux heures pour la canne à pêche et près de quatre pour le robot, au minimum.

Avec de simples planches de carton, Nintendo prouve une fois de plus que c’est lui le patron.

Les deux kits sont disponibles à la vente depuis le 27 avril dernier.

Article écrit par Thomas Rietzmann, avec l’aide d’Arthur Cios

À voir aussi sur konbini :