AccueilÉDITO

Exclu : Odezenne offre un clip brut et sincère à "Souffle le vent"

Publié le

par Rachid Majdoub

Découvrez en exclusivité sur Konbini le nouveau clip d'Odezenne, celui de l'atmosphérique "Souffle le vent", tourné à Berlin au cours d'une balade enivrante. 

Les images sont brutes, l'ambiance est sincère. Le clip de "Souffle le vent" a été tourné en 16 millimètres à Berlin-Est, dans le quartier de Friedriechshain où le groupe a vécu pendant huit mois pour composer son dernier album, Dolziger Str. 2, dévoilé sur Konbini en novembre dernier.

Derrière la caméra, vivante et subjective, Alix, l'un des deux paroliers du groupe, en coréalisation avec Adrien Benoliel (clip de "Taxi"). Devant elle, Jaco, deuxième homme derrière le micro, qui transforme ici un lundi en samedi avec un jeu d'acteur franchement bon.

En fond sonore de cette balade enivrante, le très beau titre "Souffle le vent", avec une prod' qui prend aux tripes, composée par Mattia – troisième membre du groupe que l'on aperçoit en fin de la vidéo. Un morceau aux émotions palpables, qui représente bien le virage actuellement négocié par le groupe.

Mélancolie, tristesse et enthousiasme

Alix nous raconte le tournage du clip, revenant au passage sur le trip du groupe à Berlin pour enfin nous en dire davantage sur "Souffle le vent".

Jacques, en bon acteur né d'une fusion entre Rocky Balboa et Al Pacino, dans le clip de "Souffle le vent"

Konbini | Comment s'est passé le tournage à Berlin ?

Alix, pour Odezenne | Entre deux sessions de concerts, c’était cool de retourner à Berlin. Ça faisait depuis la compo' de l’album qu’on n'était pas revenus tous les trois là-bas. Les lumières qu’on voulait pour le clip étaient surtout de l'aube, de l'aurore et de la nuit, alors c’était fatiguant. Réveil à 4 heures, couché à 2 heures, Jaco s’en sort bien finalement avec sa gueule d’acteur, il est bon et il joue juste.

On ressent un lien fort entre vous et la capitale allemande... 

Avec Adrien, qui réalise avec moi, on a voulu montrer le quartier exact où le groupe avait vécu, plus que la ville de Berlin en fait… Tous les plans sont tournés dans les environs de Dolziger et le clip commence exactement au numéro 2 de la rue. C’est grosso modo le trajet qu’on faisait pour aller du studio à l’appart, les 4-5 rues où on allait boire des coups entre les prises le soir, notre métro, notre épicerie, tout ça. Finalement on reconnaît Berlin parce que c'est le seul endroit où tu bois de la bière dans le train sans avoir l'air d'un schlag.

Parle-nous de "Souffle le vent", un morceau atypique.

"Souffle le vent", c’est le dernier morceau qu’on a composé. Un jour Mattia a trouvé ce son chelou, un genre de chat qui miaule. Du coup, au scénario, je voulais lui mettre un bébé chat sur l’épaule. Pour moi, Mattia sur ce son, c’est un peu le roi des chats, un genre de super-guitar-héros qui transforme la tristesse du monde en mélancolie, tu vois ?

Et Jaco c'est la locomotive du bonheur, de l'enthousiasme. Le truc, c'est qu'aucun Allemand n’a voulu nous prêter un chaton à poser sur une épaule, elle-même sur un corps posé sur un toit, lui-même posé sur un immeuble. Du coup, on a dû faire sans, mais le jour où on a récupéré la caméra, Adrien a réalisé en faisant quelques recherches dessus que ce modèle avait été conçu sur le principe du "chat sur l'épaule" ! C’est ce qu’il y a écrit dans Wiki : "une Super-16 légère qui épouse la forme de l'épaule". Moi je me suis dit : "y a pas de hasard, on a notre chat, yallah !"

Le groupe sera au printemps de Bourges vendredi 15 avril et les 27, 28, 29 et 30 avril à Paris dans un lieu secret. On le retrouvera cet été au Garorock (Marmandes), à Dour (Belgique) ou encore à l'Art Rock (Saint-Brieuc).

Plus d'infos et de dates par ici.

À voir aussi sur konbini :