Daniel Avery (Crédit Image : Flavien Prioreau)

Daniel Avery : "Après Drone Logic, cet EP est un nouveau voyage"

Un an après la sortie de Drone Logic, Daniel Avery revient avec l'EP Knowing we’ll be Here, une histoire de famille avec des personnes qu'il admire. Il est depuis le 2 juin disponible en vinyle et depuis le 18 en téléchargement.

Daniel Avery (Crédit Image : Flavien Prioreau)

Daniel Avery (Crédit Image : Flavien Prioreau)

Avec seulement trois chansons dans cet EP, dont le titre "Knowing we'll be here", déjà présent dans son premier album hypnotique, on pourrait croire que le DJ britannique, protégé de Erol Alkan, a fait un truc à la va-vite, histoire de faire patienter ses fans. Mais quand il en parle, c'est vraiment l'envie de faire avancer sa musique et de faire participer les personnes qu'il admire, qui l'a motivé.

Publicité

Remixée par Kink et Beyond The Wizard's Sleeve, la chanson prend un nouveau départ comme nous l'a expliqué Daniel Avery après son concert aux Nuits Sonores :

Pour moi, c’est vraiment plus qu’un EP. Je me suis entouré de personnes qui font, selon moi, un travail vraiment excitant et dont je suis un grand fan, c'est pour ça que je les ai laissés faire ce qu’ils voulaient.  Mon ancien album était une sorte de voyage, je pense que celui-ci est un nouveau voyage avec des gens que j’admire et respecte.

Publicité

S'il a décidé de sortir cet EP d'abord en physique, c'est parce que le producteur et remixeur tient à ses racines rock et collectionne depuis toujours les vinyles. "J’adore passer du temps chez les disquaires pour trouver plein de choses, des perles. Surtout que les disquaires vous donnent ou vous proposent des choses que vous n’auriez jamais trouvées sans eux. Je voulais juste faire partie de tout ce processus".

Un nouvel album en préparation ?

En ce moment Daniel Avery enchaîne les tournées. Alors que son Live s'achève, il avoue adorer mixer devant un public français car "une connexion, une énergie se créent vraiment, c'est assez indescriptible". Pourtant, sa tête est remplie de futurs projets. Et comme il vient de faire construire un studio à Londres, dont les travaux sont bientôt finis, il n'attend qu'une chose, c'est de retourner en studio pour continuer à créer.

J’adore mon ancien album Drone Logic et j’en suis très fier, mais quand je l’écoute je me rends bien compte que c’est moi, mon style, mais il y a deux ans. Je ne dis pas ça dans un sens négatif, au contraire, j'ai fait beaucoup de progrès depuis. Le prochain album sera donc différent parce que je pense que j’ai changé.

Publicité

Surtout que ces derniers temps, beaucoup de choses l'inspirent dans la musique électro du milieu underground et c'est même "quelque chose qui agit sur [lui] de manière saine". Aucune date, aucune précision sur ce futur album si ce n'est qu'il sera donc encore plus pro que son prédécesseur.

Par Anaïs Chatellier, publié le 19/06/2014