Nicki Minaj accusée d'utiliser des références nazis dans son nouveau clip

Le dernier clip de Nicki Minaj crée la polémique. En cause, des références nazis qui ne passent pas.

Ce vendredi 7 novembre, Nicki Minaj diffuse un nouveau clip ("lyric"), celui de la chanson "Only", tirée de son troisième album, The PinkPrint. Au programme, une composition élaborée notamment par Onika Maraj qui voit Drake, Lil Wayne et Chris Brown être de la partie côté paroles.

Le problème, c'est que la vidéo en question comporte une imagerie douteuse avec des références au Troisième Reich. D'après BuzzFeed, le contenu est même accusé d'antisémitisme.

Publicité

Quand on la regarde, les références nazis sont un poil évidentes tant le décorum, bardé de drapeaux avec du rouge, du blanc et du noir (comportant les initiales de la chanteuse américaine), y fait penser. Sans compter sur une assemblée bien rangée qui ressemble à s'y méprendre à une armée de SS régis par une Nicki Minaj dépeinte en leader militaire. Non loin, une armada de tanks et des officiers portant des brassards façon armée allemande lors de la Seconde Guerre mondiale.

(Capture d'écran YouTube)

Les drapeaux (Capture d'écran YouTube)

Publicité

(Capture d'écran YouTube)

Les tanks (Capture d'écran YouTube)

(Capture d'écran YouTube)

Les officiers et leurs brassards (Capture d'écran YouTube)

Pour les médias américains, rien ne dit si les références nazis sont intentionnelles ou non - on ne voit pas trop comment cela pourrait ne pas être le cas. Comme le souligne Mic Music, "il est difficile d'imaginer que pas une personne faisant partie du processus de création de la vidéo n'ait dit à un moment : "Bon, ça ressemble vraiment à un truc avec des nazis".

Publicité

Pour Jezebel, Nicki Minaj est allée trop loin :

Il est une chose pour Nicki Minaj de se représenter elle et son équipe comme faisant partie de l'élite de la société : [la chanteuse] en dictatrice (probablement fasciste), Chris Brown en leader militaire, Drake en pape et Lil Wayne en une sorte de PDG. Mais c'est tellement facile [...]. Cette vidéo est soit débile soit offensante.

Sur les réseaux sociaux, on hésite entre interrogations à propos de l'imagerie utilisée, explications qui tiennent plus ou moins la route (Nicki Minaj veut "juste" montrer qu'elle est la "reine du rap")  et demandes de retrait. De notre côté, on se demande comment une telle figure de la pop culture a pu avoir l'idée d'utiliser des références historiques, politiques et idéologiques aussi sensibles.

Publicité

-> À voir : Le sulfureux clip “Anaconda” de Nicki Minaj à la loupe

Par Louis Lepron, publié le 09/11/2014

Copié

Pour vous :