AccueilÉDITO

Pokémon Go : ça y est, un dresseur les a tous attrapés

Publié le

par Arthur Cios

Ou comment un homme a réalisé son rêve d'enfance.

Ça fait deux semaines que vous tournez en rond, portable qui chauffe en main avec Pokémon Go ouvert, dans l'espoir de ne pas tomber sur un énième Roucool/Nosferapti/Rattata mais, la plupart du temps, ça ne se passe pas comme prévu. Pendant ce temps, comme le raconte Mashable, outre-Atlantique, un homme originaire de Brooklyn a rempli son Pokédex au max, avec les 142 Pokémon différents.

Alors, on vous voit venir : oui, il y a bien 151 personnages dans la première génération, mais ils ne sont pas tous encore dans le jeu. D'un côté, six d'entre eux (Métamorph, Artikodin, Sulfura, Électhor, Mewtwo et Mew) ne sont pas encore disponibles tandis que d'autres ne peuvent pas être capturés partout (Canarticho n'est présent qu'en Asie, M. Mime ne se débusque qu'en Europe, Kangourex ne court qu'en Australie et en Nouvelle-Zélande, Tauros ne se chasse qu'aux États-Unis, mais ce dernier ne pose pas de problème à notre dresseur, donc). 151 - (6 + 3) = 142. CQFD. Bref.

Le New-Yorkais a diffusé sur Reddit une capture d'écran de son Pokédex affichant le nombre en question. Certains crient à la triche, d'autres au mensonge. La vérité est que Nick Johnson a joué cinquante heures par semaine, parcourant au total 152 kilomètres à pieds. Il a par ailleurs capturé 4 269 Pokémon dont 303 par œufs. Le dresseur a donné quelques conseils au Business Insider : il explique que parmi les achats-in-app, seuls les incubateurs d'œufs sont vraiment utiles. Pour le reste, pas mal de patience, beaucoup de détermination, une batterie de compétition et un peu d'argent "suffisent".

À voir aussi sur konbini :