AccueilÉDITO

Neil Young et Jack White donnent une leçon de vinyle chez Jimmy Fallon

Publié le

par Théo Chapuis

Invité sur le plateau de Jimmy Fallon, Neil Young a joué et enregistré en live sur un vinyle 6" une reprise de Willie Nelson. Une promo efficace pour son nouvel album, produit dans ces mêmes conditions.

La paire de brigands de l'americana Jack White et Neil Young ont donné une bonne leçon musicale à la télévision américaine. (Capture d'écran NBC)

Neil Young et Jack White n'ont pas qu'un joli chapeau en commun. Ils partagent aussi un amour immodéré pour les sons traditionnels américains : le blues, la folk, l'americana... ainsi qu'une certaine idée de comment doit être produite cette musique.

Hier, lors de l'émission du soir de Jimmy Fallon sur la chaîne américaine NBC, la paire de musiciens a donné une bonne leçon de Do It Yourself aux spectateurs : l'auteur de l'inoubliable Harvest a joué et enregistré directement une chanson sur vinyle. Et ce n'était pas du punk.

Sur le plateau, Jimmy Fallon et Jack White entourent Neil Young, engoncé avec sa guitare dans une petite cabine sur laquelle les mots "Automatic Recording Studio" brillent en lettres de néon. Après une courte présentation par le célèbre anchorman, Jack White ferme alors la porte... et Young reprend "Crazy". Délicat guitare-voix pour un classique du chanteur Willie Nelson qui impose un silence religieux sur les planches du late show. De la première à la dernière note.


Neil Young performs ~ Jimmy Fallon's Tonight Show
par HumanSlinky

Alors que Neil Young chantait dans la cabine, notamment filmé par une caméra à l'intérieur, un disque 6" était pressé en live à quelques centimètres de là, enregistrant sa performance. Gloire au passé : cette cabine est la même que celle dans laquelle le chanteur de "Heart Of Gold" a enregistré son dernier album, A Letter Home, produit chez Third Man Records également et prévu pour une sortie le 27 mai. Il s'agit d'une machine guère plus évoluée que celle dans laquelle les chanteurs populaires américains immortalisaient leur voix, dans les années 40.

Cet engin du passé se nomme Voice-O-Graph. Produite lors de l'année 1947, White a investi plus d'une décennie dans cette cabine : dix ans pour la trouver et un an et demi afin de la rénover. Digne d'un musée, elle peut enregistrer des prises de son jusqu'à deux minutes maximum. Third Man en faisait la promotion ici.

Ravi de ce coup d'éclat pour son émission, Jimmy Fallon a tweeté une photo du pressage effectué après la prise :

Third Man, label pro-vinyle

Le label Third Man Records, fondé par l'ex White Stripes en 2001, s'est acquis une grande popularité auprès des connaisseurs. En plus de sortir la musique des groupes The Raconteurs ou The Dead Weather, Jack White produit des artistes de la sphère americana étendue (garage rock, blues, jazz, gospel...), parmi lesquels les Black Belles, Mildred And The Mice ou encore Wanda Jackson.

Mais pourquoi faire simplement revivre le vintage quand on peut carrément l'incarner ? C'est pourquoi à TMR, priorité totale est donnée au format vinyle. L'une des pièces du studio basé à Nashville, la Blue Room, est le seul lieu de concert au monde où l'on peut jouer et enregistrer directement sur vinyle une performance. Le slogan du label est sans équivoque : "Votre platine n'est pas morte".

Visiblement fan de ce procédé unique, Neil Young a dévoilé le 24 avril 2014 une vidéo pour la promotion de A Letter Home. Dans celle-ci, on découvre simplement le chanteur folk déclamer la déchirante "Needle Of Death" dans la même cabine Third Man Records. On se tait et on écoute, le maître va chanter.