Miley Cyrus domine les MTV Music Video Awards

Que faut-il retenir de ces MTV Music Video Awards ? En quelques noms, Miley Cyrus, Common, Drake et Lorde.

Que faut-il retenir de ces MTV Video Music Awards ? S'il fallait faire le lien avec 2013, ce serait avec Miley Cyrus. Il y a un an, la chanteuse américaine surprenait son petit monde en réalisant un "twerk" controversé auprès de Robin Thicke. Cette année, voilà qu'elle remporte le prix du meilleur clip pour "Wrecking Ball" lors des MTV Music Video Awards 2014.

Réalisé par Terry Richardson, il voit la jeune chanteuse se balancer du haut d'un boulet de démolition. En un an, le clip a été visionné près de 700 millions de fois sur YouTube avec son lot de parodies. Face à elle, du beau monde pour le prix du meilleur clip : les Français de We Are From LA pour le clip interactif "Happy" de Pharrell Williams, "Drunk in Love" de Beyoncé ou encore "Fancy" de Iggy Azaela.

Publicité

Pour récupérer sa récompense, Miley Cyrus a fait venir sur scène un SDF dans le cadre d'un discours sur les 1,6 millions d'enfants et adolescents sans-abris et fugueurs aux États-Unis.

Les autres récompenses

Mettons de côté Miley Cyrus. Côté vidéo hip-hop, c'est Drake et son "Hold On (We're Going Home)" qui a remporté la mise. Pour la meilleure vidéo d'une artiste féminine, Katy Perry a été appelé à la barre pour "Dark Horse". Son pendant masculin ? Ed Sheeran pour "Sing".

Publicité

Enfin, Lorde s'est aussi distinguée. La Néo-Zélandaise a reçu le prix de la meilleure vidéo rock pour "Royals" (une première pour une artiste féminine aux MTV Music Video Awards) tandis qu'Ariana Grande voyait son clip de "Problem" être récompensé dans la catégorie pop.

Les MTV Music Video Awards, excepté les différentes performances de Nicki Minaj, Jessie J ou Charli XCX, ont été marqués par un discours du rappeur Common. Il a évoqué l'actualité de Ferguson, dans l'État du Missouri, et a demandé à l'audience un moment de silence pour les victimes.

Publicité

-> À écouter : Lauryn Hill réagit avec rage et en musique au drame de Ferguson

Par Louis Lepron, publié le 25/08/2014

Pour vous :