Le rachat de Minecraft par Microsoft inquiète

Microsoft a annoncé ce lundi le rachat de Mojang AB, le studio à l'origine de Minecraft, l'un des jeux vidéo les plus populaires de ces dernières années. La récupération de ce bijou de créativité ne se fait pas sans inquiétude de la part des gamers.

Le jeu Minecraft, lancé en 2011, s'est vendu à plus de 54 millions de copies.

Le jeu Minecraft, lancé en 2011, s'est vendu à plus de 54 millions de copies.

Publicité

Des milliards de dollars pour quelques dizaines de mégaoctets. Microsoft vient de confirmer lundi le rachat de Mojang, le développeur du jeu pixellisé Minecraft, pour la somme de 2,5 milliards de dollars, confirmant ainsi l'annonce faite il y a une semaine.

Le sandbox à l'esthétique minimaliste rejoint donc le catalogue du géant de l'informatique. Phil Spencer, le PDG de Xbox, expose l'intérêt de la coquette transaction :

Minecraft apporte de la diversité à notre éventail de jeux et nous aide à atteindre de nouveaux joueurs à travers plusieurs plateformes. Le jeu vidéo est la principale activité sur les différents appareils et nous voyons un grand potentiel dans la croissance de la communauté Minecraft et de la franchise. C'est pourquoi nous prévoyons de continuer à faire tourner Minecraft sur différentes plateformes - y compris iOS, Android et Playstation, en plus de la Xbox du PC.

Publicité

L'acquisition de la franchise cubique permet à Microsoft de s'approprier son immense fanbase (Minecraft s'est vendu à plus de 50 millions de copies, toutes plateformes confondues) ainsi que de porter le jeu sur des supports Microsoft, notamment le Windows Phone, comme le suggère The Verge.  C'est également un moyen pour la firme de Richmond de rajeunir son audience de gamers et de récupérer ainsi une tranche d'âge accaparée par Nintendo et Sony, devine le site Geeko.

Le créateur quitte le navire

On sait d'ores et déjà que Markus Persson, le créateur du jeu, ne fera pas partie de l'aventure. Dès la confirmation du rachat par Microsoft, celui qu'on surnomme Notch a expliqué sa volonté de se retirer de l'équipe dirigeante.

Dans une lettre d'adieu publiée ce lundi, Persson se dit dépassé par le succès colossal de Minecraft et ne pas vouloir assumer une responsabilité aussi "énorme" :

Publicité

Je ne me vois pas comme un vrai développeur. Je fais des jeux parce que c'est amusant et parce que j'adore les jeux et j'adore programmer, mais je n'en fais pas avec l'intention qu'ils deviennent des énormes hits.

Je n'essaie pas de changer le monde [...] Dès que le deal sera finalisé, je quitterai Mojang et je recommencerai à faire des Ludum Dares et de petites expériences web. Si jamais je fais quelque chose qui a l'air d'attirer du monde, j'abandonnerai probablement immédiatement.

"J'espère que le contrat ne sera pas signé"

L'opération a soulevé, dès ses prémisses, des interrogations chez les gamers quant à l'avenir de la franchise et sa communauté. Quelles conséquences peuvent avoir l'acquisition de Minecraft, parangon de réussite indé façonnée par les joueurs, par Microsoft, symbole même de la multinationale pragmatique et pas toujours à l'écoute des consommateurs ? Si les intentions de Microsoft semblent pour l'instant restreintes à de la rentabilisation marketing, on a tout de même une situation à la Disney-rachète-Star-Wars.

Pour Christian Donlan du site Eurogamer, les choses sont claires : l'achat de Minecraft est un moyen pour Microsoft de s'approprier un public qu'il ne comprend pas. Microsoft peut acheter, mais ne peut pas posséder Minecraft :

Publicité

Gardez à l’esprit que [Microsoft,] le genre de personnes qui sont toujours tentées de faire appel à Ridley [Scott] ou Steven [Spielberg], sont aussi probablement ceux qui sont de plus en plus inquiets de ne jamais savoir réellement comprendre ce que les jeunes aiment de nos jours.

Pourquoi ne pas s'épargner une migraine d'empathie et d'étude de marchés et acheter quelque chose que les jeunes aiment déjà ? […] La façon dont Minecraft est synonyme de créativité et de générosité et de toutes les choses qui ne nous viennent pas à l’esprit lorsqu’on ouvre MS Office à 9h un lundi matin.

Mêmes inquiétudes du côté de TechCrunch, dans un article publié hier où un journaliste espérait que le rachat n'aurait pas lieu :

Vous savez ce qui est cool ? Minecraft. Vous savez comment ça peut changer ? En le faisant racheter par l'une des plus nulles et vieilliotes entreprises. [...] Un "jeu" qui a évolué en plateforme d'expression artistique pourrait voir sa communauté étouffée juste parce que son créateur s'est vendu pour quelques milliards de dollars. Donc j'espère que le contrat ne sera pas signé.

Les forces du Grand Capital n'ont pas entendu l'auteur. L'acquisition de Mojang par Microsoft sera finalisée dès la fin de l'année.

A lire également -> Visitez l'univers du Voyage de Chihiro de Miyazaki sur Minecraft

Par François Oulac, publié le 16/09/2014

Copié

Pour vous :