(Crédits image : Thomas Hawk)

Les métalleux français veulent-ils d'une fréquence FM ?

La webradio Radio Metal lance une levée de fonds de 100.000 € via crowdfunding. L'objectif : un festival metal 100% français au Zénith et l'obtention d'une bande FM. Une initiative tout sauf bien accueillie par tout le monde.

(Crédits image : Thomas Hawk)

Amaury Blanc a un grand projet. Le directeur de la publication de la webradio Radio Metal vient d'ouvrir un projet de crowdfunding pour organiser un festival à l'affiche 100% française au Zénith de Paris. Jusque là, rien de neuf sous le soleil : le crowdfunding est une pratique qui séduit largement, y compris les métalleux qui n'ont pas hésité à sauter dans le train du financement participatif, comme tout le monde.

Publicité

Or, plus qu'un concert, l'ambition d'Amaury Blanc et de sa bande est, à terme, de créer la première bande FM destinée au metal. Aussi, le Radio Metal Fest compte-t-il sur un soutien massif de la "communauté metal" : c'est la coquette somme de 100.000 € que cherche à amasser l'équipe de la webradio. Selon le texte de présentation que les potentiels crowdfounders peuvent lire sur MyMajorCompany, la réussite du festival serait "un argument de poids auprès du CSA (et de nos autres interlocuteurs) pour que nous puissions obtenir à moyen/long terme une fréquence FM." 

Car pour Amaury Blanc, le metal n'a "pas l'exposition médiatique méritée", voire même "le seul style musical d'envergure qui n'a aucune exposition". Selon lui, "il y a un public en France, avec une communauté réelle et les médias se doivent d'en parler". Il faut dire que jusque-là, la chance a souri à Radio Metal. Fondée en 2007, la webradio a fait du succès sur les réseaux sociaux son objectif principal. Aujourd'hui, fort de près de 90 000 fans sur Facebook, le jeune site se targue d'être "le média qui rassemble aujourd'hui la plus grande communauté metal francophone".

Le coup de pouce de Zone Interdite

La formidable ascension de Radio Metal s'accompagne d'un état d'esprit de passionné. Amaury Blanc ne parle pas que de musique, mais de bien plus que ça : le jeune entrepreneur mélange alors pêle-mêle "projet culturel", "objectif philosophique" et "mal de reconnaissance" de la communauté metal, notamment à cause d'un reportage de "désinformation" de l'émission Zone Interdite, diffusé sur la chaîne M6.

Publicité

Ce sujet vidéo diffusé en 2013 était sans conteste à charge contre le Hellfest, représenté à l'écran comme un bruyant festival immensément alcoolisé et peuplé de beaufs adorateurs de divinités païennes. À l'époque, certains métalleux français - que le reportage a l'honneur de surnommer "zombies gothiques", entre autres appellations fleuries - n'y avaient que très peu goûté. Une pétition en ligne avait même récolté plus de 56.000 signatures. Selon Amaury Blanc, c'est avant tout cette manne de métalleux blessés dans leur ego qui "injecteront de l'argent" dans ce projet.

Publicité

Zone Interdite M6 24/07/2013 HELLFEST from Lucas LOMBARD on Vimeo.

Et parmi les vexés, on compte probablement Amaury Blanc. Le chef d'entreprise se dit heurté par l'image de mépris que les médias traditionnels, dont M6, renvoient de cette communauté en France "alors même que dans les années 90, M6 en a bien profité lorsque le metal était plus à la mode". Plus qu'obtenir une bande FM, le projet de Radio Metal ressemble donc presque à une croisade contre les médias français et leur piètre image du genre inventé par Black Sabbath.

"Ils vendent du rêve !"

Or, même si la popularité de la webradio ne fait aucun doute, nombreuses sont les voix à s'élever contre cette initiative. Inexpérience, manque d'informations, fantasmes... la liste de reproches est parfois longue. Ainsi VS Greg, le rédacteur en chef du site VS Webzine, est lui-même assez remonté contre ce projet :

Publicité

L'initiative [d'Amaury Blanc] ne repose sur rien, aucun groupe n'a donné d'accord, aucune date n'a été communiquée, aucun prix du billet n'a été annoncé, ils n’ont aucune expérience de la gestion d’un concert même pas dans une MJC .... ils vendent du rêve !

D'ailleurs, selon lui, "le metal français n'a rien demandé. Il va très bien comme le témoigne le fait que l’édition 2014 du Hellfest soit complète depuis fin janvier", ce qui, en neuf éditions, n'était encore jamais arrivé. Pire, le rédacteur en chef du webzine metal fondé en 1999 accuse Radio Metal de "vouloir monter sa radio perso pour s'en foutre plein les fouilles". Ambiance.

6 000 places à remplir

Retour à Paris, Porte de la Villette plus précisément. Contacté par nos soins, le Zénith explique avoir découvert que Radio Metal promettait un concert en ses murs... sans l'avoir contacté. "Nous avons découvert ça sur Internet", atteste le service de communication de la salle de plus de 6 000 places. Pour leur défense, le Zénith apporte toutefois sa confiance dans le projet, garantissant que les dates metal "marchent bien" lorsqu'il s'agit de Children Of Bodom ou bien Avenged Sevenfold, deux poids lourds du genre.

Affiche du concert de Children Of Bodom, symbole que le metal peut remplir un Zénith.

Mais quid d'une date 100% française au Zénith ? Les 9 et 10 avril 2013, le groupe de metal le plus célèbre du pays, Gojira, se produisait deux soirs de suite au Bataclan, une salle accueillant 1 500 personnes. "Je pense que Radio Metal a une très bonne image", rappelle Amaury Blanc, son créateur, qui parle de "légitimité" quant à sa webradio. Il semblerait cette même qualité qui lui a permis de croître autant en l'espace de moins de sept ans, pourrait être son pire ennemi.

Finalement, c'est peut-être ce qui gêne le reste de la communauté : l'audace dont fait preuve cet acteur du metal en France. Et peut-être aussi un zeste d'arrogance lorsqu'Amaury Blanc annonce que l'affiche du Radio Metal Fest sera "de qualité, selon nos goûts". L'assurance de Radio Metal dans son entreprise pourrait bien être son pire ennemi. En attendant, il reste moins de soixante jours pour financer le projet sur MyMajorCompany.

Par Théo Chapuis, publié le 05/02/2014

Copié

Pour vous :