Vidéo : Madonna chante Place de la République en hommage aux victimes des attentats

La Queen of Pop a fait un aftershow plein d'émotion Place de la République à Paris. Elle a interprété trois chansons dont Imagine en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier. 

Vers minuit et demi, ce jeudi 10 décembre, un spectacle un peu inhabituel a eu lieu Place de la République. Madonna herself y est venue, après son show à Bercy, interpréter quelques chansons en compagnie de son fils David. Elle tenait, à sa manière, à rendre hommage aux victimes des attentats qui ont frappé Paris le 13 novembre dernier.

"Like a prayer", "Ghosttown" et "Imagine", voilà les trois titres qu'elle a entonnés avec son guitariste Monte Pittman pour une poignée de chanceux – qui ont dû tomber sur son post Instagram annonçant l'aftershow –, comme on peut le voir dans les vidéos ci-dessous. On peut même apercevoir la réalisatrice Agnès Varda, qui filmait le mini-concert et a discuté ensuite avec la star.

À voir aussi sur Konbini :

Publicité

Madonna et Paris, une grande histoire d'amour

Madonna n'a pas attendu d'être à République pour témoigner son soutien aux victimes. Lors de son show qui se déroulait juste avant à l'AccorHotels Arena (ex-Bercy), la chanteuse n'a pas manqué d'adresser un discours à cette ville de Paris qu'elle aime tant.

Elle a rappelé que la capitale française lui avait donné envie de faire carrière dans la musique, lorsqu'elle avait une vingtaine d'années. Puis, elle a parlé avec émotion des attentats du 13 novembre en déclarant :

Le cœur de Paris et le cœur de la France battent dans le cœur de chaque ville. [...] Nous ne céderons pas à la peur, nous céderons à l'amour [...]. Le monde sera en paix lorsque le pouvoir de l'amour sera plus fort que l'amour du pouvoir.

Publicité

Elle a ensuite invité son fils David à la rejoindre sur scène pour chanter "Redemption song" de Bob Marley pendant que l'écran géant derrière lui projetait la Tour Eiffel entourée du symbole de la paix.

Un peu plus tard, le pianiste de Madonna a joué les premières notes de la Marseillaise, que tout le public a repris en choeur pour un moment de communion émouvant :

Que l'on aime ou pas Madonna, il faut bien reconnaître que ses hommages successifs étaient sincères et prouvent que ce n'est pas parce que l'on est une star planétaire que l'on n'en reste pas moins humaine.

Par Fanny Hubert, publié le 10/12/2015

Copié

Pour vous :