AccueilCinéma

Toutes griffes dehors, Logan explose le box-office mondial

Publié le

par Arthur Cios

La preuve, s'il en fallait une après Deadpool, qu'un film de super-héros R-Rated peut attirer tout autant de monde dans les salles obscures qu'un divertissement grand public.

Même Hugh Jackman a l'air surpris (© 20th Century Fox)

Il était une fois un temps pas si lointain où les grands studios étaient frileux à l'idée de faire un film R-Rated à partir d'une matière aussi rassembleuse (et coûteuse) que le monde des super-héros. Un postulat mis à mal par un certain Deadpool qui, après des années de galère, avait finalement pété le box-office et la critique en proposant du gore, du cul, de l'humour graveleux et un rythme d'environ 17 insultes par minute.

Si l'on sait que le prochain Deadpool sera du même acabit (le teaser balancé il y a quelques heures donne le ton), la Fox a réitéré l'expérience avec le dernier spin-off de la grande franchise des X-Men, Logan. Un film qui se rapproche de la perfection en la matière, alternant subtilement entre gore et pointes d'humour, n'en faisant jamais trop. Résultat : les chiffres parlent d'eux-mêmes, le film cartonne dans le monde entier.

Plus de 235 millions de dollars en moins d'une semaine

Sorti le 1er mars en France avec une interdiction aux moins de 12 ans, Logan n'est apparu sur les écrans géants américains que le 3 mars. On apprenait deux jours plus tard par l'intermédiaire du magazine Variety que le film avait déjà rapporté 237,8 millions de dollars (environ 225 millions d'euros) au box-office mondial, ce qui en fait le troisième plus gros démarrage de l'histoire de la Fox. Pour faire simple, le film s'est placé en tête dans 80 des 81 pays où il est diffusé.

En ce qui concerne la France, les résultats sont moins impressionnants, bien que ce nouveau Wolverine ait accumulé 172 409 entrées, là où Le Combat de l'immortel en avait ramassé 236 127 comme l'expliquent nos confrères des Inrocks. Et c'est sans parler de Deadpool et de ses 285 711 spectateurs présents dès le jour d'ouverture. Le fait est que dans tous les cas, les 97 millions de dollars de budget de Logan sont largement rentabilisés à ce stade, et ce n'est pas fini.

Il s'agit d'un signal intéressant, car si le film est classé R-Rated outre-Atlantique (les moins de 17 ans doivent être accompagnés d'un adulte), il est chez nous interdit aux moins de 12 ans. Après Deadpool, le succès de Logan prouve donc que si une certaine dose de violence écarte les nombreux jeunes fans des salles obscures, cela n'est pas nécessairement commercialement dangereux.

On est donc tenté de comparer les chiffres de Logan avec ceux de Deadpool, même si celui-ci ne s'adressait pas foncièrement au même public et n'a pas eu le même écho dans la presse. Logan se veut sérieux et sombre tandis que Deadpool se rapproche plus de la comédie d'action et est donc plus accessible. De là à dire que la comicosphère et plus particulièrement les marvelophiles sont prêts à un film X-Men dans la même veine (comprendre R-Rated), il n'y a qu'un pas.

Ne rêvons pas pour autant, ce n'est pas demain que Disney sautera le pas : se passer des moins de 12 ans pour ses films de super-héros sera en contradiction totale avec la stratégie opérée jusque-là.

À lire -> Tous les films X-Men classés du moins bon au meilleur

À voir aussi sur konbini :