featuredImage

Libérez la bête qui sommeille en vous avec le yoga heavy metal

C'est vos voisins qui vont être contents...

Founder of Metal Yoga Bones, Saskia Thode (Photo: Facebook/Metal Yoga Bones)

Saskia Thode, la fondatrice de Metal Yoga Bones. (© Metal Yoga Bones, via Facebook)

Les mots "Calmez-vous" ont-ils déjà vraiment calmé quelqu'un ? Parce que les instructions chuchotées avec douceur sur de la musique d’ambiance libre de droit ne fonctionnent pas pour tout le monde, il fallait bien un plan B pour libérer toutes les tensions.

Si vous faites partie de ceux qui cherchent autre chose, l'idée de Saskia Thode va vous intéresser. Cette habitante de Brooklyn d’origine allemande a fondé le groupe Metal Yoga Bones à New York en 2006. Les cours de yoga qu'elle propose sont un tantinet inhabituels : oubliez le son des vagues et les gazouillis de piafs et préparez-vous à atteindre la plénitude au rythme de la musique metal la plus énergétique que vous puissiez trouver.

Interviewée par le Guardian sur la naissance de Metal Yoga Bones, Saski Thode raconte :

"Tout a commencé avec ma propre pratique. À la maison, j’écoutais généralement du metal en faisant du yoga et la combinaison des deux me plaisait. Alors quand j’ai commencé à réfléchir à mes playlists pendant ma formation d’instructrice, j’ai pensé : quelle musique me représente le mieux ? Le metal bien sûr."

Si de l’extérieur cette association peut paraître contradictoire, elle n’est pourtant pas si incongrue. À l’origine, la pratique du yoga a pour but la moshka, la libération, et personne n’a jamais spécifié quelle playlist devait être utilisée pour atteindre cet objectif.

Metal Yoga Bones est ouvert à tous, même aux débutants. Le site officiel du groupe fournit quelques explications supplémentaires sur ce que l’on peut attendre des cours :

"Préparez-vous à puiser dans le côté obscur, à crier, taper, suer, et faire tout ce dont vous avez besoin pour libérer la bête qui sommeille en vous. Écoutez les enceintes cracher vos titres de metal préférés alors que vous laissez votre corps brûler d’une chaleur infernale. Bougez et respirez au son de vos groupes favoris. Élevez vos cornes et vos mantras, et offrez-vous une séance de noirceur. Nous tiendrons les poses jusqu'à sentir les flammes de l’enfer crépiter dans nos corps, avant de finir le cours sur la position du cadavre."

10442996_301456630025805_1347994511186466374_o

(© Metal Yoga Bones, via Facebook)

Les cours ont lieu plusieurs fois par semaine, à différents endroits de New York. Toutes les informations sont disponibles sur le site de Metal Yoga Bones.

Qui a dit que le yoga devait être gnan-gnan ?

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

Par Ella Kemp, publié le 02/03/2017

Copié