AccueilÉDITO

La pièce Harry Potter et l'enfant maudit a émerveillé ses premiers spectateurs

Publié le

par Kate Lismore

La pièce de théâtre construite autour de l'univers de Harry Potter a entamé une série d'avant-premières mardi 7 juin.

Pour tous ceux qui ont la chance d’avoir leurs billets pour les premières représentations de Harry Potter et l’enfant maudit, ne vous inquiétez pas, article garanti sans spoilers.

Mardi 7 juin a débuté une série d’avant-premières qui va durer deux mois au Palace Theatre de Londres, jusqu'au 30 juillet, date à laquelle la pièce sera ouverte au grand public. Les fans du sorcier seront aux anges.

L’auteure J. K. Rowling a usé de ses pouvoirs médiatiques magiques pour implorer les critiques et le public de taire l’intrigue et les rebondissements du spectacle, afin de ne pas ruiner la magie du spectacle pour ceux qui ne verront la pièce que dans quelque temps.


Les critiques de la scénographie, de la mise en scène et de la pièce en général n’en ont pas moins été très positives. Beaucoup décrètent que cette pièce sera de toute façon un énorme succès, grâce à la gigantesque fanbase que possède le héros de Poudlard.

La pièce, écrite par Jack Thorne d'après l'œuvre de J. K. Rowling, met en scène un Harry Potter plus vieux, sa femme Ginny et leur deuxième enfant, Albus Severus Dumbledore, qui commence son apprentissage à Poudlard. D’après Deadline, le décor de Christine Jones et la mise en scène de John Tiffany parviennent à transmettre la magie de l’univers de Poudlard, mais sans se reposer sur de coûteux effets spéciaux.

La pièce a des surprises à revendre aux spectateurs, dont la présence d’une chouette vivante, et même quelques clins d’œil pour les sceptiques. La musique composée par John Williams pour les films a également subi un petit lifting : la bande-son est une piste instrumentale réarrangée par Imogen Heap.

Pour tous ceux qui doivent attendre leur tour patiemment, il peut être difficile de se représenter le monde de Harry, Ron et Hermione sur scène, d’autant plus que les médias se sont attardés sur le choix de l’actrice Noma Dumezweni, qui a inspiré à certains des remarques franchement racistes. Mais, comme on dit, show must go on. Les acteurs et l’équipe du spectacle ont de l’or entre les mains avec cette pièce, qu’ils peuvent se permettre de jouer jusqu’à la fin des temps.

Pour plus d'informations sur la pièce, les billets et les horaires, sur le site officiel.

Traduit de l'anglais par Dario

À lire - > Stephen King comprend pourquoi J. K. Rowling n’arrive pas à lâcher Harry Potter

À voir aussi sur konbini :