AccueilÉDITO

Les MTV Video Music Awards 2017 étaient plus engagés que jamais

Publié le

par Mélissa Perraudeau

@https://www.instagram.com/p/BYUNe8cnfEb/?taken-by=glaad

La célèbre cérémonie a opéré un tournant décisif avec son édition 2017, mettant un terme aux catégories genrées et s’engageant contre toutes les discriminations pour encourager à la solidarité.

Une publication partagée par @glaad le

Ce dimanche 27 août s’est tenue la cérémonie des MTV Video Music Awards 2017, qui a marqué un tournant dans l’histoire de l’événement, créé en 1984. Dans la lignée des Movie & TV Awards de la même chaîne, qui se sont tenus début mai, il s’agissait de la première cérémonie musicale à avoir supprimé les distinctions genrées : la catégorie "Artiste de l’année" a ainsi remplacé celles de "Meilleure vidéo masculine" et "Meilleure vidéo féminine".

La volonté de lutter pour l’égalité et contre les discriminations ne s’arrêtait pas là : une nouvelle catégorie a été créée pour récompenser le "Meilleur combat contre le système", avec les clips "qui inspirent les spectateurs à se dresser pour combattre l’injustice". Si ces initiatives sont à relativiser quelque peu au vu de la proportion nettement inférieure de femmes nommées et récompensées, la cérémonie s’est distinguée par un engagement politique aussi fort que complet.

Des discours et des prestations engagés ont rythmé la soirée, deux semaines après les violentes manifestations meurtrières lancées par des groupes néonazis et des membres du Ku Klux Klan à Charlottesville, et quelques jours après que le président Donald Trump a officiellement ordonné au Pentagone d’interdire aux personnes trans de servir dans l’armée.

Le féminisme de Pink

En plus d’abolir les distinctions de genre dans les catégories, la cérémonie ne décernait plus les statuettes des Moonman ("Homme de la lune"), mais des Moon Person ("Personne de la lune"), comme le rapporte entre autres le Los Angeles Times, et les personnalités les remettant, comme celles les acceptant, ont profité de leur position pour diffuser des messages humanistes.

La présentatrice de l’édition 2017, Katy Perry, a tout de suite donné le ton en présentant un journal titrant "Le monde est en feu", ainsi qu’en portant une tenue typique des femmes réduites à l’esclavage dans la série The Handmaid’s Tale – vêtement qui est devenu le symbole des restrictions des droits des femmes sous la présidence de Donald Trump. La défense de ces droits et la lutte pour une réelle égalité ont été au cœur de la cérémonie.

Quand Pink a reçu le MTV Video Vanguard Award pour son avant-gardisme, elle a ainsi tenu à partager une conversation qu’elle avait eue sur le chemin de l’école avec sa petite fille de 6 ans, Willow, qui se trouvait d’ailleurs dans le public avec son père. La jeune fille lui a dit qu’elle "était la fille la plus moche qu’elle connaissait" et "ressemblait à un garçon avec de longs cheveux".

Sa mère lui a donc fait un PowerPoint lui présentant Prince, David Bowie, Annie Lennox et Janis Joplin pour lui montrer des "rock stars androgynes" et des "artistes qui vivent leur vérité, dont on se moque probablement chaque jour de leur vie, et qui continuent et agitent leur drapeau, et inspirent le reste d’entre nous". Pink a ainsi adressé à sa fille comme aux spectateurs un message d’acceptation, invitant à ne pas se conformer aux standards de beauté.

"Ma petite fille, nous ne changeons pas. Nous prenons le caillou dans la coquille et en faisons une perle. Nous aidons les autres à changer, pour qu’ils puissent voir tous les genres de beauté."

Le racisme, "péché originel de l’Amérique"

La montée du néonazisme et du racisme a également été condamnée, et ce dès la remise du premier prix. Il était décerné par Paris Jackson, qui a appelé à la résistance :

"Nous devons montrer à ces cons de nazis et suprémacistes blancs de Charlottesville et partout qu’en tant que nation portant le slogan de 'liberté', nous avons zéro tolérance pour leur violence, leur haine et leur discrimination."

Comme Deadline le rapporte, le révérend Robert Wright Lee IV, un descendant du général Robert Lee dont on a fait, selon le révérend "une idole de la suprématie blanche, du racisme, et de la haine", a dénoncé le racisme, qu’il a qualifié de "péché originel de l’Amérique", avant de présenter la personne qui venait remettre le prix du "Meilleur combat contre le système".

Susan Bro, la mère d’Heather Heyer, tuée par un nazi à Charlottesville alors qu’elle manifestait contre le fascisme, s’est avancée et a annoncé la création de la Heather Heyer Foundation, visant à aider "plus de gens" à lutter "contre la haine". Elle a ensuite remis le prix aux six nommés, dont les vidéos "à travers leur diversité" montrent selon elle "qu’il y a de nombreuses façons de passer à l’action et de nombreux champs de bataille dans la lutte pour le bien social". Une façon de ne pas hiérarchiser les combats et de viser large.

Santé mentale et prévention du suicide

"Je veux que tu restes en vie

Tu n’as pas à mourir aujourd’hui"

Autre preuve active de cette volonté d’encourager à la solidarité, Logic301, Khalid et Alessia Cara ont interprété leur titre 1-800-273-8255, faisant référence au numéro américain de la ligne de prévention du suicide. Ils étaient accompagnés de personnes ayant tenté de s’enlever la vie, qui portaient des tee-shirts avec le numéro en question et la phrase "You are not alone" ("Tu n’es pas seul-e").

Un hommage a également été rendu à Chester Bennington et Chris Cornell, qui se sont suicidés cette année. Jared Leto, qui était ami avec le chanteur de Linkin Park, a lui aussi tenu à dire à toutes les personnes regardant la cérémonie et "ayant l’impression qu’il n’y a plus d’espoir" qu’elles n’étaient pas seules. Les invitations à la solidarité et à l’inclusion se sont ainsi multipliées, pour s’opposer clairement à l’administration Trump.

Hommage aux militaires trans et pied de nez à Trump

Selon le GLAAD (Gay and Lesbian Alliance Against Defamation), MTV a invité des vétérans et militaires trans à assister à la cérémonie après que le président américain Donald Trump a annoncé vouloir leur interdire de servir dans l’armée. La PDG de l’alliance, Sarah Kate Ellis, a loué l’engagement clair et fier de la chaîne :

"MTV continue d’être une pionnière et une fière avocate de la communauté LGBTQ en donnant une des plateformes les plus visibles aux voix qui doivent être entendues. Malgré tous les tweets, notes et spéculations, des Américains trans courageux continuent de servir leur pays et de défendre les libertés de cette nation tout en se conformant aux mêmes critères rigoureux que leurs pairs. Nous sommes fiers de les soutenir."

Le président de la chaîne, Chris McCarthy, a en effet déclaré son soutien aux militaires trans : "Chaque patriote qui met sa vie en danger pour lutter pour notre liberté et l’égalité est un héros chez MTV." Six vétérans et militaires en service des différentes armées américaines ont donc défilé sur le tapis rouge dimanche soir, posant avec certains grands noms de l’industrie musicale. Le sergent-chef de l’armée de l’air Logan B. Ireland, trans, a expliqué à ET à quel point cet engagement de la chaîne était important :

"Historiquement, les VMAs ont été une plateforme énorme pour les problèmes de société pendant qu’ils se produisent, donc pouvoir avoir cette plateforme et partager nos histoires est important pour nous. Nous ne représentons pas que nos histoires à nous, nous représentons toutes les histoires qui ne peuvent être racontées, les voix qui ne peuvent être entendues, et je pense que c’est important de le partager."

À voir aussi sur konbini :