AccueilMusique

Les Américains détestent encore plus Donald Trump que Nickelback

Publié le

par Théo Chapuis

Et ça le fait rire. (Gage Skidmore/Creative Commons)

D'après un sondage, les Américains tiennent en moins haute estime les hémorroïdes et les cafards que Donald Trump, mais c'est à peu près tout.

Et ça le fait rire. (Gage Skidmore/Creative Commons)

Le temps est parfois si cruel. Après avoir vendu plus de 10 millions d'exemplaires de son album Silver Side Up, sorti en 2001, dans le monde entier, Nickelback est devenu progressivement le bouc émissaire tout désigné pour représenter la soupe musicale. Au point que des services de police australiens n'hésitent pas à émettre des avis de recherche et des Londoniens en colère mette le groupe au défi d'oser franchir les portes de leur ville.

Mais les auteurs de l'insipide "How You Remind Me" ("Yeah-eah, yeah-eah, yeah-eah, no-no") sont-ils aussi détestés que Donald Trump ? Ça peut surprendre, mais la réponse est non : aux États-Unis, le candidat américain à l'élection présidentielle est encore moins aimé que Nickelback, mais aussi les poux, les hipsters ou encore les rages de dents. Invités à évaluer une liste de choses diverses et variées par rapport à Donald Trump, les sondés ont néanmoins déclaré les hémorroïdes et les cafards pires que lui. Pleure pas, Donald.

Réalisé par le Public Policy Polling, ce sondage du 10 mai 2016 est apparemment tout ce qu'il y a de plus sérieux, légitimé par Rachel Maddow, journaliste à l'antenne américaine de MSNBC. "Il faut dire que voilà une liste de choses contre lesquelles vous préféreriez ne pas perdre", a-t-elle commenté, rapporte The Wrap.

Ce drôle de type qui pourrait gouverner

Sur une note encore plus absurde (mais pourtant vraie) le même sondage révèle que 65 % des supporters de Donald Trump pensent que Barack Obama est musulman et que 7 % d'entre eux sont persuadés de l'implication du père de Ted Cruz dans l'assassinat de JFK. Des électeurs charmants, donc.

On rigole, on rigole, mais tout un tas de gens ne déteste pas du tout le candidat, malgré ses propos sexistes et racistes, ses propositions où se mêlent populisme et ultralibéralisme – et cet humour fin, si fin. D'après de récents sondages dans le Washington Post, auprès de Fox ou pour le Rasmussen Report, Donald Trump pourrait tout à fait devenir le 45e président des Etats-Unis d'ici quelques mois. Nickelback président !

À voir aussi sur konbini :