AccueilÉDITO

E3 : les 6 premiers trailers qui nous mettent l'eau à la bouche

Publié le

par Arthur Cios

Qu'il s'agisse des mastodontes, de remakes ou de jeux indépendants, les premières conférences de l'E3 nous ont servi une multitude de trailers tous plus réjouissants les uns que les autres.

Tous les ans, la grande messe de jeu vidéo qui sévit à Los Angeles nous régale d'annonces et trailers illustrant ce que le secteur vidéoludique nous prépare pour les mois à venir. Et dès les premières conférences, on a compris que la cuvée de cette année serait toujours de haute volée.

C'est Electronic Arts et Bethesda qui ont ouvert l'édition 2016. Entre remakes, suites et petit jeu indépendant, voici les 6 bandes-annonces immanquables de ce début d'E3.

Titanfall 2, toujours plus

Electronic Arts a démarré sa conférence de dimanche soir avec Titanfall 2, une suite qui a l'air plus folle en tous points que le premier opus (ancienne exclusivité Xbox). Maintenant que la licence débarque aussi sur PS4 et PC, elle revient avec une campagne solo, davantage de robots, plus d'armes et ce même dynamisme général qui donne sacrément envie. C'est toujours développé par Respawn Entertainment (un studio composé notamment anciens développeurs de Call of Duty), et il s'agit toujours d'un FPS nerveux dans lequel on peut sauter partout sur les murs et piloter des méchas géants. Que demande le peuple ?

Battlefield 1, back in 1914

Battlefield 1 est probablement l'un des jeux les plus attendus de l'E3, et le véritable titre phare d'EA de cette année. Ce dimanche, la maison mère décidait d'en dire un peu plus sur ce nouveau volet, et surtout de dévoiler au public un nouveau trailer qui a fait sensation — preuve que le parti pris de miser sur les guerres passées plutôt que sur le futur comme font bien d'autres franchises porte complètement ses fruits. Battlefield 1 devrait un jeu fou, un FPS bien énervé avec un arsenal et des possibilités énormes, où chaque détails compte (même la météo).

Fe, l'atout mignon d'EA

De plus en plus, les grands studios se penchent vers les jeux indés. Après Unravel annoncé l'année dernière, EA a profité de sa conférence pour annoncer un autre jeu de la même veine à travers sa branche EA Originals, qui soutiendrait ces petits jeux tout en délivrant l'intégralité des bénéfices au studio originel.

Cette fois, c'est Zoink, un studio suédois, qui nous régale d'un sublime jeu mêlant musique et imagerie géométrique stylisée, à savoir Fe. On y suivra un petit renard évoluer dans un univers poétique (une forêt somme toute). Et ces premières images sont déjà un régal.

Quake Champions, le retour en grâce

Le retour en grâce d'un des meilleurs FPS de Bethesda, sorti en 1996 avant qu'une multitude de suites plus ou moins bonnes ne soient pondues, est clairement l'un des évènements de l'E3 2016. Surfant sur le succès du dernier Doom, chaleureusement salué par la critique, le studio a annoncé un nouveau volet à la célèbre franchise.

Quake Champions s'annonce grandiose, entre des graphismes époustouflants et un multi très développé. Par ailleurs, l'ambition pas vraiment masquée est bien de devenir une référence de l'E-sport, ce qui ne devrait pas être aisé face à Overwatch qui écrase tout sur son passage depuis sa sortie il y a quelques jours.

Dishonored II ou la fierté nationale

C'est le clou du spectacle pour la conférence Bethesda : au cœur de la nuit, le dernier bébé des lyonnais d'Arkane Studios a fait de nouveau la preuve de ses ambitions, avec une vidéo de gameplay aussi brutale que splendide.

Artistiquement démentiel, avec son architecture élancée, ses lumières et son sens du détail qui tue, Dishonored II a l'air de décupler toutes les qualités d'un premier épisode déjà acclamé par la critique. On a hâte de découvrir son duo d'assassins (Corvo et surtout Emily) stylés en diable manette en main, et c'est pour cette année - le 11 novembre prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Prey, le revenant

La licence Prey est un vrai cas particulier dans l'industrie du jeu vidéo. Le premier épisode de la série avait été une arlésienne de compétition, en développement pendant 10 ans jusqu'à une sortie difficile en 2006. On pourrait penser que cela faciliterait les choses pour la suite, mais rebelote : cela fait des années que des rumeurs circulent sur le développement de Prey 2, comme pour le précédent.

Ce trailer est donc réjouissant par bien des aspects : d'une, on apprend que Bethesda a trouvé quoi faire avec la licence (elle a été confiée à la division US d'Arkane Studios — encore eux) et de deux, bien qu'il n'ait pas grand chose à voir avec son ancêtre, ce reboot de Prey est terriblement intriguant. Vous voulez voir ça, promis.

À lire également > On a testé FIFA 17 en avant-première

Article co-écrit avec Charles Carrot

À voir aussi sur konbini :