AccueilÉDITO

Quand Riad Sattouf rencontre une lectrice qu'il pensait avoir effrayée dans le métro

Publié le

par Ariane Nicolas

Le dessinateur Riad Sattouf avait cru qu'une lectrice s'était détournée de lui dans le métro. Après avoir évoqué l'anecdote en public, il l'a finalement rencontrée. 

(Riad Sattouf / Facebook)

Mardi 15 décembre, message amusé de Riad Sattouf sur son compte Facebook. Le dessinateur raconte une anecdote qu'il a vécue dans le métro. Alors qu'il se félicite qu'une femme lise sa bande dessinée L'Arabe du futur 2, il est soudain perturbé : la femme le regarde, semble prendre peur et s'en va, sans comprendre qu'elle avait l'auteur de la BD en face d'elle.

Cette fille est entrée dans mon wagon de métro avec mon livre dans les mains! Elle rigolait en le lisant (très sympa). Je lui ai fait un sourire, prêt à frimer et dire que c'était moi l'auteur et... elle m'a regardée effrayée, puis est partie s'assoir ailleurs! Ah ah!

Je précise que cette fille avait l'air très sympa, et que son évitement a été très élégant et discret vu le psycho agité qui en revenait pas de tomber sur son livre dans le métro qu'elle avait devant elle, et donc que c'était très drôle (enfin je trouve).

"Elle est intelligente et brillante (comme tous les gens qui aiment mes livres haha)"

Le message, au ton sattoufement ironique, a été liké près de 30 000 fois. A force d'être partagé, il a fini par tomber dans l'escarcelle de la jeune femme... Qui a répondu à Riad Sattouf. Et l'a même rencontré.

Riad Sattouf a raconté la suite de cette anecdote vendredi 19 décembre, toujours sur son compte Facebook.

Il y a quelques temps, j'ai croisé une de mes lectrices dans le métro. Elle riait en lisant mon livre, alors j'étais trè...

Posted by Riad Sattouf on Saturday, December 19, 2015

La jeune fille m'a contacté pour me dire qu'elle ne se souvenait de rien et qu'elle ne se rappelait pas avoir été effrayée par quiconque. Elle m'a dit aussi qu'en générale, elle n'était pas effrayée par les "arabes", comme le disaient certains commentaires... vu qu'elle venait elle-même d'un pays du Maghreb et qu'elle n'était pas française!

On est allés boire un verre, elle est intelligente et brillante (comme tous les gens qui aiment mes livres haha), et je lui ai fait un dessin sur son "arabe du futur".

Tout s'est donc très bien passé, pour l'un comme pour l'autre. Ah, c'est beau la magie de Noël !

Elle aussi m'a fait un cadeau... des gâteaux orientaux, qui venaient d'un endroit que je connais bien ! On les a mangés en parlant du monde arabe entre experts (!), et on s'est dit au revoir !

Fin du conte de Noël!

À voir aussi sur konbini :