AccueilÉDITO

Le filtre "Marie Curie" de Snapchat n'a pas fait l'unanimité auprès des internautes

Publié le

par Cyrielle Bedu

Le 8 mars, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l'application Snapchat a rendu temporairement disponible des filtres mettant à l'honneur des femmes renommées. L'un d'entre eux a fait une petite polémique sur les réseaux sociaux.

L'Afro-Américaine Rosa Parks, qui a refusé en 1955 de céder son siège à un passager blanc dans un bus de Montgomery (Alabama), l'artiste peintre mexicaine Frida Kahlo et la physicienne et chimiste Marie Curie : voici les trois femmes d'exception que Snapchat a voulu mettre à l'honneur le 8 mars, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, en proposant des filtres temporaires.

Sur le principe, l'idée était très bonne et a plu aux internautes qui se sont pris en photo et ont utilisé ces filtres pour ressembler le temps d'un instant à ces icônes féministes.

Les retours des internautes sur les filtres de Rosa Parks et de Frida Kahlo furent plutôt positifs. Mais pour celui de Marie Curie, ce fut une toute autre histoire. Le filtre n'était en effet composé que de longs cils, d'un maquillage charbonneux sur les yeux et d'un visage légèrement affiné... ainsi que de quelques tubes pour un aspect "laboratoire scientifique". Les internautes ont été nombreuses à réagir :

"En tant que femme scientifique, je suis déconcertée par le besoin de mettre du maquillage sur ce filtre... On ne peut même pas mettre du maquillage quand on est dans une salle blanche [pièce qui répond à des conditions d'hygiène stricte pour minimiser l'introduction de particules, ndlr], et est-ce que vous pensez vraiment que Marie Curie se focalisait sur son eye-liner ?"

"Quelqu'un devrait dire à Snapchat que Marie Curie n'avait pas les yeux charbonneux. Mais elle a gagné le Prix Nobel à deux reprises [celui de physique en 1903 et celui de chimie en 1911, ndlr]."

À voir aussi sur konbini :