AccueilÉDITO

La rentrée du Grand Journal entachée par des remarques transphobes

Publié le

par Salomé Vincendon

Avec une journaliste trans sur le plateau, l'émission promettait de faire avancer les choses pour la communauté LGBT. Pour la première, c'est loupé.

Dure rentrée pour Canal+, qui voit ses deux émissions phares faire un bad buzz. La nouvelle version du Petit Journal ne convainc pas, mais pas du tout, et Le Grand Journal se fait taxer de transphobie. Pourtant, avant cette première émission les téléspectateurs comme les associations LGBT se réjouissaient de la présence de la transgenre Brigitte Boréale comme journaliste sur le plateau de l'émission.

Mais les remarques déplacées notifiant à Brigitte Boréale sa condition de transgenre ont rapidement dérangé. "Nous, les mecs, quand on est stressés, une petite [masturbation], ça détend. Hein, Brigitte?", lance l'humoriste Lamine Lezghad, nouveau chroniqueur, au cours de l'émission (extrait visible ici à 26'40). Brigitte ne rigole pas, se contentant de répondre : "Je ne vois pas de quoi tu parles." Puis c'est au tour d'Ornella Fleury, la nouvelle miss Météo qui place dans son allocution un "Bonsoir monsieur-dame, enfin Brigitte" avant de glisser : "Brigitte, on te connaît très peu, et du coup je trouve ça un peu excitant, ça me donne envie de faire un plan à trois." (à voir ici à 5'00)

L'Association des journalistes lesbiennes, gays bi-e-s et trans (AJL) a réagi à ces paroles sur sa page Facebook : "Ces remarques ne sont pas drôles, elles sont injurieuses. Elles nient le fait que Brigitte Boréale est une femme — sous-entendant qu'elle serait aussi, simultanément, un 'monsieur'. Elles la cantonnent à des questions d'ordre sexuel et génital." L'association déplore également que le nouveau présentateur, Victor Robert, n'ait pas réagi aux propos de ses chroniqueurs.

Comme pour Le Petit Journal, on va attendre la V2 de l'émission ce mardi soir en espérant que le scandale s'arrête là pour Canal+.

À voir aussi sur konbini :