Une place Joe Strummer inaugurée en Espagne

Les Espagnols aiment le rock, les Espagnols aiment le punk. Tellement qu'une place Joe Strummer était inaugurée ce lundi 20 mai à Grenade. 

Luncinda Mellor, veuve de Joe Strummer (Capture d'écran Google)

Oui, Joe Strummer était avant tout le charismatique leader et chanteur de The Clash. Mais en 1999, bien après la dissolution du trio punk, le natif d'Ankara - oui oui - fonde The Mescaleros. Un signe de son attachement au monde latino et à l'Espagne plus particulièrement.

Publicité

Le pays de Juan Carlos lui a ainsi rendu un hommage mérité hier en nommant une place à son nom. Un joli square situé dans la ville andalouse de Grenade, non loin de l'Alhambra. "Une ville qu'il aimait beaucoup", assure Esperenza Romera, une de ses amies présente lors de l'inauguration.

De London Calling à l'Andalousie

Pas une surprise lorsque l'on sait que Strummer y faisait déjà référence dès 1979 dans son tube "Spanish Bombs", présente sur l'album London CallingUne chanson qui faisait allusion à la Guerre d'Espagne. "Spanish songs in Andalucia, Mandolina, oh ma corazón Spanish songs in Granada, oh ma corazón" chantait-il.

Une référence que Paloma McLardy, batteur de The Slits and The Raincoats, explique : 

Publicité

Il était très intéressé par tout ce qui sentait la liberté et la révolution.

Baptiser une place d'après le nom d'un affreux gauchiste anti-Thatcher ne fut pourtant pas chose aisée. La ville est détenue par le Parti Populaire, placé à droite de l'échiquier politique ibérique. Il a fallut une campagne Facebook monstre pour que l'initiative voit le jour, relayée par des conseillers municipaux socialistes. Finalement, la proposition a été votée par la majorité des élus. L'admiration que Joe Strummer vouait à Federico Garcia Lorca, le célèbre poète local, aida probablement à forcer la décision.

Publicité

Lors de l'inauguration samedi soir, un concert acoustique réunissait Jazz et Lola, filles du frontman ainsi que des membres des Pogues, des 101ers et des Mescaleros. La ville de Grenade devra désormais faire face aux hordes de fans du Clash qui voudront s'allumer un pétard sur cette agréable placette andalouse.

On vous conseille également :

Publicité

Par Thomas Andrei, publié le 22/05/2013

Copié

Pour vous :