Selon la SNCF, la musique classique ferait fuir les jeunes

La SNCF l'a testé dans ses gares et vous l'assure : la musique classique ferait fuir les jeunes.

La musique adoucit les moeurs, paraît-il. En tout cas, la musique classique ferait fuir les jeunes. Selon un article de Streetpress,  La SNCF a testé la diffusion de ce genre musical dans certaines de ses gares dans le cadre d'une opération lancée le 13 mai et intitulée "Choisissez l'ambiance musicale de votre gare". Le but réel d'un tel programme :  dissuader "ces groupes de personnes [qui] utilisent les gares comme des lieux de squat".

Publicité

Le résultat est sans appel : "Figurez-vous que ça marche ! Soumettre ces personnes à des airs auxquels elles ne sont pas habitués a le mérite de les faire fuir", se félicite un responsable. Aussi, on retrouvera la playlist composée de Chopin, Beethoven ou encore Mozart et Vivaldi en gare de Sartrouville (Yvelines), Mureaux (Yvelines) ou de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).

"Désagréments"

Des initiatives de ce genre existent ailleurs. Ce dispositif a déjà lieu en Belgique, dans la ville de Courtrai, depuis juillet dernier. La mairie a décidé de diffuser de la musique classique dans un parc du afin de faire fuir les jeunes qui, selon les autorités locales, y causent des désagréments. "Nous voulons surtout donner au parc une ambiance agréable. Mais si, ce faisant, les désagréments disparaîssent aussi, c'est ça de pris", commente le bourgmestre de Courtrai.

Ces méthodes, expérimentées dans plusieurs autres pays comme les Pays-Bas, les États-Unis et l'Australie, rappellent le tristement célèbre "Mosquito", ce dispositif qui diffuse des sons à haute fréquence très désagréables que seules les jeunes paires d'oreilles peuvent entendre. L'utilisation de ce "boîtier anti-jeunes" a été interdite en France.

Publicité

45% de fans de RnB

Selon un sondage de la Sacem réalisé en 2010, le classique est loin d'être la musique favorite des jeunes. Pas des 15-24 ans en tout cas. 45% d'entre eux plébiscitent le RnB, 42% la pop et le rock, 38% le rap, 28% les musiques électroniques et 26% la chanson française. Maurice Ravel serait donc loin derrière Chris Brown.

Alors Mozart, Vivaldi ou encore Dvorak sur les quais de gare, d'accord. Mais la SNCF aurait pu faire mieux. Si le but est de faire disparaître ces jeunes parasites, pourquoi ne pas avoir choisi des morceaux de musique avec des titres honnêtes ? La série des "Airs à faire fuir" d'Erik Satie, par exemple, nous paraissait tout indiquée.

Publicité

Tant qu'à dépasser les clivages musicaux, la SNCF aurait même pu se payer le luxe d'afficher clairement son mépris à l'égard de ces jeunes mal élevés et mal éduqués qui campent fièrement dans les halls de gare. Les présomptueux. Pour cela, rien de tel qu'une douce chanson à texte dans la langue de Shakespeare. "I Hate You", reprise de Verbal Abuse par Slayer, est parfaite. Puisque vous l'avez cherché.

On vous conseille également :

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 03/06/2013

Copié

Pour vous :