AccueilÉDITO

Cette fan pense savoir pourquoi Harry Potter a aussi peu de camarades de classe

Publié le

par Arthur Cios

Une fan pense avoir trouvé la bien triste raison pour laquelle il y a si peu d'étudiants lorsque Harry Potter débarque à Poudlard. 

La question du nombre d'étudiants de Poudlard, l'école des sorciers, est visiblement un sujet que les fans de Harry Potter tiennent particulièrement à cœur. À titre d'exemple, ce billet documenté et fourni reprenant une interview de J. K. Rowling d'octobre 2000 dans laquelle l'écrivaine évoquait un total de 1 000 étudiants. Vraiment ? Pas franchement, mais une théorie de fan reprise par Gizmodo explique le pourquoi du comment, à travers un raisonnement logique et franchement triste.

Un peu de mathématique. Mille étudiants donc. Il y a sept années d'étude, donc environ 143 étudiants par an, et ces derniers sont répartis en quatre maisons, donc il devrait y avoir 35 sorciers dans la promo de Harry à Gryffondor. Or, ils sont presque moitié moins et, si l'on étend le raisonnement aux années précédentes et suivantes, on est loin des 1 000 élèves annoncés par la maman de la saga.

Voldemort à l'origine de tous les maux

C'est là qu'intervient la théorie en question. Selon cette dernière, il faut regarder du côté de l'histoire, et de l'impact de la guerre contre Voldemort sur la "démographie". Pour rappel, le règne de Vous-Savez-Qui dure, dans la temporalité propre à la franchise, entre 1970 et 1981 — Harry étant né en 1980. Or, en temps de conflit, la natalité baisse :

"Et s'il y avait moins d'étudiants dans la promo de Poudlard de 1998 parce que la période où ces enfants ont été conçus (1979-1981) coïncide avec le moment où le règne de Voldemort était à son plus fort ? Entre les dizaines d'adultes qui ont rejoint l'Ordre [du Phénix, ndlr], les dizaines de civils tués par les raids des Mangemorts et ceux qui ne voulaient pas donner la vie dans ce monde, il est plausible qu'il y ait eu une chute de la natalité dans le monde des sorciers, menant à de plus petites classes une décennie plus tard."

Cette théorie tient complètement debout, même si ce n'est pas la plus réjouissante. Est-ce que J. K. Rowling y avait pensé ? Aucun élément de réponse. Mais c'est justement ce qui fait le charme de ces théories : tenter de déceler des détails et soulever des interrogations, peu importe que l'auteure y ait pensé ou non. Heureusement, reste la famille Weasley, comme le rappelle BuzzFeed, qui a vu apparaître 7 bambins entre 1970 et 1981.

À voir aussi sur konbini :