AccueilÉDITO

Pourquoi ce docu inédit sur Kurt Cobain a fait sensation à Sundance

Publié le

par Aline Cantos

Pour la première fois, un documentaire retraçant la vie de l'illustre figure du grunge est autorisé par sa famille. Kurt Cobain, leader du groupe Nirvana, y est représenté sans détour.

Kurt Cobain : Montage of Heck est annoncé depuis l'automne dernier comme un événement. L'approbation du documentaire de la part de la famille du protagoniste semble relever de l'exploit puisque jamais l'entourage de Kurt Cobain n'avait donné son aval pour une telle initiative.

Projeté au Sundance Festival en attendant sa diffusion sur la chaîne américaine HBO au mois de mai, le documentaire semble avoir fait sensation. Entre critique et éloge, les réactions sont diverses mais le public est réceptif. Il faut dire que 20 ans après le décès de la star, de nombreux mystères autour de sa vie chaotique persistent, alimentant l'intérêt de ses fidèles.

Frances Bean, fille de Kurt Cobain et de Courtney Love apparaît aux côtés de sa mère le jour de la projection. Productrice du documentaire, elle a grandement participé au projet, rendant hommage à son père. Dans cette oeuvre biographique, on retrouve des témoignages de ses proches, des vidéos personnelles prises avant son suicide en 1994 à l'âge de 27 ans.

Courtney Love, sa compagne, mais aussi Dave Grohl et Krist Novoselic, ses partenaires au sein du groupe Nirvana, ont répondu présent dans cette démarche et ont contribué à la réalisation de ce documentaire par leurs témoignages et leurs images. Pas de doute, avec de tels invités, le documentaire ne peut être placé que sous le signe du slogan "Sex, drugs and rock'n'roll".

C'est bien là tout le problème comme tout l'intérêt du long métrage retraçant la vie de l'artiste. Lors de la projection en avant-première au Sundance Festival, les médias s'en sont donnés à cœur joie. Des flots de critiques comme d'acclamations ont succédé aux 132 minutes dédiées au prince du grunge.

(Crédits image : Anton Corbijn/Courtesy of Sundance Institute)

Un voyeurisme gênant ?

Certains accusent le documentaire d'être racoleur et intrusif. Le réalisateur, Brett Morgen, s'en défend en avançant qu'aucune image n'a été considérée comme "trop intime". Celui qui a déjà réalisé un documentaire soumis à une critique peu élogieuse sur les Rolling Stones a cependant eu accès à une bonne partie de la vie du défunt chanteur et exhumé bon nombre d'images propices à créer le malaise chez le spectateur.

Photographies, vidéos personnelles, extraits sonores, journal, tout y passe. Les archives de Kurt Cobain ont été entièrement déterrées afin de montrer l'intégralité de son personnage dans ce documentaire. Depuis huit longues années, Brett Morgen écume le passé et l'héritage de Cobain afin de le dépeindre de la manière la plus réaliste possible. C'est bien ce qui a déterminé la critique des spectateurs du Sundance Festival.

Le monde connait déjà bien les raisons de la chute vertigineuse du chanteur. Entre ses diverses addictions et une profonde dépression, la vie de ce dernier n'a pas tardé à s'effriter. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle sa fille avait été retirée des mains de ses parents alors qu'elle n'avait que deux semaines.

Une histoire semée d'embuches, voilà ce qui décrit la vie de Kurt Cobain. Dès son enfance, un malaise succède au divorce de ses parents, non sans effets dramatiques sur la suite de son existence. Toute cette violence psychologique semble être retranscrite dans la plus grande des précisions dans Kurt Cobain : Montage of Heck. Ce n'est peut-être pas l'image que l'audience aurait voulu avoir de celui qui a tout donné à la musique.

Cependant, certains saluent tout de même la fidélité du documentaire malgré l'exhibition de tous les travers de la stars. Le long métrage permettra peut-être d'y voir plus clair dans le parcours d'un homme qui a marqué des générations.

Rendez-vous en mai, sur la chaîne américaine HBO afin de juger de la pertinence de la critique qui a fait suite au festival Sundance 2015.

À voir aussi sur konbini :