Konbini Book Club : de quelles célébrités faut-il suivre les conseils de lecture ?

D’Emma Watson à Kim Kardashian en passant par Amanda Seyfried, les stars partagent de plus en plus leurs lectures en allant jusqu’à créer leurs clubs. De quelle star/critique littéraire suivrez-vous les conseils ?

Les célébrités rivalisent d’ingéniosité pour avoir l’Insta le plus cool. S’inscrire dans la tendance #bookstagram peut être une solution pour enrichir son nombre d’abonnés. Bookstagram : contraction de "book" et d’Instagram. Évidemment. Ce hashtag implique de faire de la recommandation littéraire sous la forme d’une publication soignée. La mise en scène est primordiale. Sur la base de ces jolis comptes (@pollyandbooks, @steffireads, @bookstagramfeatures) où défilent des photos de livres ouverts ou fermés, accompagnés d’une main manucurée ou d’une tasse de café. Certaines célébrités ont décidé de récupérer la tendance en créant leur propre club de lecture sur les réseaux sociaux.

Emma Watson et son Book Club féministe

(@ Emma Watson/Instagram)

Publicité

Le plus populaire est bien entendu le club féministe lancé par Emma Watson en janvier 2016 sur le réseau Goodreads – (premier réseau social au monde de partage de livres), pour lequel elle a ensuite créé une page spéciale sur Instagram, Oursharedshelf ("notre étagère commune"). Le club a connu un tel succès que l’actrice a décidé de prolonger l’expérience en 2017. Fort de 189 000 abonnés, ce compte fonctionne selon un principe simple : la star britannique propose un livre à lire sur une période de deux mois. Si Hermione était très investie au début, sa prise de parole comme "chef" du club est désormais assez limitée. Elle laisse plus de place aux membres du groupe dont les photos de livres remplissent la page. Mais la réussite de cette entreprise en a inspiré plus d’une.

À chacune son club de lecture

Si vous êtes fan d’Emma Roberts, vous savez qu’elle adore bouquiner. La nièce de Julia (au casting de la série American Horror Story) a créé son club de lecture au printemps 2017 sur le même modèle que la star de La Belle et la Bête, en privilégiant les autrices. Mais cette Emma est beaucoup plus présente sur son compte, "Belletrist" (118 000 abonnés). Elle apparaît sur la plupart des posts, si bien que l’objectif ici semble plus de communiquer ses intérêts personnels.

Publicité

L’actrice américaine Reese Witherspoon (Big Little Lies, Wild) gère le très sobrement nommé RWBookClub – 173 000 abonnés – avec l’énergie et l’élégance d’une maîtresse de maison. Reese en "community manager" alterne entre prises de vue colorées du livre du moment et ambiance cosy.

Le pouvoir de l’étagère

Que le but réel soit de se servir de son nom pour créer un espace d’échange, d’exploiter un nouveau domaine d’influence ou de s’offrir un coup de com' légèrement plus subtil – comme Sarah Jessica Parker en présidente d’honneur de récent BookClubCentral -, la profession de star/critique littéraire demande un certain investissement.

Publicité

Certaines célébrités ont donc choisi de partager leurs lectures de façon plus ponctuelle, comme Mindy Kaling (l’héroïne de The Mindy Project) ou Kerry Washington (l’actrice principale de la série Scandal) qui n’hésite pas à photographier avec nostalgie ses lectures d’enfants. Elles en profitent aussi pour revendiquer leurs opinions politiques comme l’actrice Amanda Seyfried qui a mis dans un post les mémoires d’Hillary Clinton qui viennent juste de sortir en France : Ça s’est passé comme ça.

Pour les stars, la recommandation littéraire ou la création de clubs de lecture sur les réseaux sociaux est une autre manière d’entretenir une relation avec leurs followers. Si on peut avoir 30 000 likes pour la photo de son dernier dîner #foodporn, il devient plus difficile de réellement partager son plateau de sushis avec ses centaines de milliers d’abonnés. De nombreux comptes, célébrités ou pas, sont en voie de standardisation. Qui n’en a pas marre de voir défiler les photos de nourriture ? Le mouvement "Bookstagram" offre un formidable contre-pied. Le livre est intime, il exprime des aspects de notre personnalité que l’on ne peut pas masquer d’un filtre.

Publicité

Le follower peut se procurer l’œuvre assez facilement, et la sensation de proximité en est que plus forte pour le fan qui s’identifie plus aisément. La star veut qu’on la pense facile d’accès – "relatable".

Et sur l’étagère de Kim Kardashian… ?

Kim Kardashian a bien compris le "pouvoir de l’étagère", #onmyshelf, autrement dit faire un cliché de sa rangée de livres. Kim a voulu lancer son propre club en février dernier avec sa copine, le mannequin Chrissy Teigen. Elle l’avait annoncé sur son compte Twitter et sa première proposition était Embraced by the Light de l’écrivain Betty J. Eadie. Son père avait essayé de le lui faire lire plus jeune. Mais la moitié de Kanye West était vite passée à autre chose au bout de quelques semaines, comme en témoigne son fil Insta, rempli de ses photos de vacances au Costa Rica…

Par Elisa Bondarenko, publié le 03/10/2017

Pour vous :