Kid Cudi s'emporte contre son label Universal

Kid Cudi n'est pas du tout content : il a décrié les pratiques de son label Universal sur Twitter. En cause, leur absence de réactivité alors que ses chansons ont du succès sur la Toile. 

Selon Hypetrack, "Kid Cudi n'est pas le plus heureux des hommes ces derniers temps". Et ce n'est pas un journaliste qui a recueilli ses impressions qui le dit mais Twitter. Sur le réseau social, le rappeur a exprimé son mécontentement à l'égard de son label. Selon lui, le succès de ses chansons sur VEVO [site d'hébergement créé par un accord entre des majors, YouTube et Google] et les millions de vues qu'elles ont engendré n'ont pas entraîné une diffusion proportionnelle via les radios.

Publicité

Et Kid Cudi de comparer les statistiques de Just What I Am (4 300 000 vues au 9 janvier) et King Wizard (3 353 000 vues au 9 janvier) avec une chanson comme All Gold Everything de Trinidad James (4 300 000 vues au 9 janvier).

Kind Wizard 3,4 millions de vues sur Vevo, Just What I Am a 4,3 millions et mes compos ne sont pas en rotation régulière à la radio. Trinidad James a 4,1 millions de vues avec son tube et j'ai entendu dire qu'il était diffusé partout !

Capture d'écran Twitter

Publicité

Capture d'écran Twitter

Résultat, le rappeur a lancé un ultimatum à son label, qui n'est autre que Universal Republic. Toujours sur Twitter, il a a déclaré :

A mon label, je jure que [...] si les choses ne changent pas, il va y avoir des répercussions.

Capture d'écran Twitter

Publicité

Ce n'est pas la première fois que Kid Cudi s'enflamme publiquement contre son label. Déjà en 2011, à la sortie de son album collaboratif WZRD, le rappeur n'avait pas apprécié que Universal traite son projet comme d'un vulgaire "indie side project". Selon lui, le label n'avait diffusé que 55 000 copies de son album dans les bacs. Il faut dire, à la défense du rappeur, WZRD avait terminé à la troisième place des charts américains.

Du coup, on se réécoute son dernier single, King Wizard :

Publicité

Source : Hypetrack

Par Louis Lepron, publié le 09/01/2013

Copié

Pour vous :