Kesha retire sa plainte pour agression sexuelle contre Dr. Luke

La chanteuse Kesha a finalement décidé de ne pas porter plainte contre son producteur, Dr. Luke, qu'elle accusait d'agression sexuelle.

1024px-Kesha._MMVA

Kesha a décidé de retirer sa plainte contre son producteur Lukasz Gottwald, aka Dr. Luke, car "[elle] n'a aucune chance de gagner [le procès]", rapporte BuzzFeed News. La chanteuse du hit "Tik Tok" est empêtrée dans un bras de fer judiciaire avec Dr. Luke, devant les tribunaux de New York et de Californie, alors qu'elle tente de briser le contrat d'exclusivité qui la lie à son producteur.

Publicité

Cette plainte contre son producteur, qui l'aurait selon ses affirmations droguée et violée, a fait les gros titres et mobilisé de nombreuses artistes femmes, victimes de violences sexuelles, et des internautes à l'âme de justicier pour tenter d'aider Kesha à mettre un terme au contrat qui la contraint de continuer à travailler avec Dr. Luke au sein du label Sony Music.

Kesha a clamé jusqu'à maintenant qu'il était inenvisageable pour elle de travailler à nouveau avec l'homme qui l'aurait violée. Mais quatre ans après son premier hit, elle veut relancer sa carrière musicale. Et elle le fera avec Dr. Luke.

Au cours du mois dernier, la chanteuse à fourni 28 chansons à son producteur, comme l'exige son contrat. Le cabinet d'avocats qui représente Kesha, O’Melveny & Myers, a déclaré, dans une interview au magasine Rolling Stone :

Publicité

"Kesha vient de mettre un terme à son action en justice dans l'État de Californie sans dommages et intérêts, mais n'abandonne pas son recours devant la cour pénale de New York. Kesha souhaite se concentrer sur son travail et a déjà livré 28 chansons à son label. Nous avons fait part à Sony et au label de son désir de sortir son prochain album dès que possible."

L'avocate de Dr. Luke, Me Christine Lepera, a répondu à cette déclaration :

"Si Kesha a volontairement retiré sa plainte contre mon client devant le tribunal de Californie, c'est parce qu'elle n'avait aucune chance de gagner l'affaire. Plus tôt cette année, toutes ses allégations sans fondements ont été rejetées en appel à New York.

Récemment, la cour pénale de Californie a invité Dr. Luke et les autres accusés à déposer une requête d'irrecevabilité pour les plaintes de Kesha dans cette affaire. Kesha n'aurait jamais dû porter ses accusations fausses et sans fondements devant un juge. La plainte pour diffamation et les autres procédures engagées par Dr. Luke contre Kesha sont encore en jugement."

Publicité

Kesha, sous contrat avec Dr. Luke depuis ses 18 ans, s'était engagée à sortir cinq albums sur son label. Ce contrat ne peut être dissous avant la parution de trois autres albums, elle est donc coincée d'ici-là. Par ailleurs, si Dr. Luke refusait de sortir les titres qu'elle produit, Kesha pourrait s'en plaindre devant un juge.

Alors, tout est-il réglé ? Devrions-nous nous réjouir que Kesha puisse à nouveau enregistrer et diffuser ses chansons pop librement à nouveau ? Ou devrions-nous être furieux qu'une femme qui accuse son producteur de l'avoir violée soit obligée de continuer à travailler à ses côtés ?

(© PopCrush)

Publicité

À lire - > Kesha : “On m’a promis de me rendre ma liberté si je niais avoir été violée”

Par Lydia Morrish, publié le 03/08/2016

Pour vous :