Des affiches lancent officieusement la campagne présidentielle de Kanye West aux États-Unis

À l’aube de son retour musical, tout est mis en œuvre pour que le rappeur de Chicago brigue la Maison-Blanche en 2024.

Après s’être déclaré candidat à l’élection présidentielle de 2020, Kanye West s’était finalement rabattu sur 2024 pour ne pas gêner Trump. On dirait bien que la hype provoquée par la récente annonce de son retour musical en a poussé certains à lancer sa campagne plus tôt que prévu.

Publicité

C’est dans la nuit de lundi à mardi que des street artists anonymes ont habillé les rues de Los Angeles, Chicago, et New York de fausses affiches de campagne présidentielle. On trouvait sur celle-ci une photo du mari de Kim Kardashian avec une variante du slogan de campagne de Trump en 2016 : "Keep America Great" ("Rendons sa grandeur à l’Amérique"). Dans la continuité de la présidence de Trump donc, avec le hashtag #Kanye2024 pour couronner le tout.

#Kanye2024 à Chicago

#Kanye2024 à Chicago

Publicité

#Kanye2024 à New York

Afin de justifier leurs actions, des militants pour la présidence de monsieur West ont publié un communiqué.

Publicité

"Kanye West a provoqué un séisme dans notre monde ce week-end. Il a reconnu la sagesse de Candace Owens de la manière la plus publique et sans filtre possible, via Twitter. Donald Trump a prouvé à tous les Américains qu’avoir une vision claire et une capacité de persuasion étaient des atouts beaucoup plus importants pour être président que l’expérience politique en tant que telle.

[…] Candace Owens se bat pour la souveraineté individuelle et la responsabilité de chacun. Qu’elle soit reconnue par Kanye est un moment décisif pour ce pays. Nous ne savons pas si Kanye souhaite devenir président, et Trump a prouvé que le devenir apportait énormément d’ennemis. Mais pour ce qui est de reconnaître les vérités culturelles universelles, les icônes de la culture sont meilleures que les politiciens. C’est comme ça qu’ils construisent le succès."

Cette initiative n’est donc visiblement pas motivée par la musique, mais bien par une possible proximité avec l’idéologie républicaine de Kanye West, rendue visible par ses récents propos sur Twitter.

La tempête provoquée par Kanye

Publicité

Entre son actualité musicale et moult réflexions philosophiques, le rappeur a aussi fait beaucoup parler de lui, notamment à cause de quelques tweets engagés mais considérés par beaucoup comme douteux. Tout a commencé lorsque celui-ci a validé des propos controversés tenus par Candace Owens, une écrivaine afro-américaine connue pour ses positions conservatrices. "J'aime la façon dont Candace Owens pense", disais simplement Kanye dans son tweet. Des mots faisant référence à une récente sortie médiatique de l'autrice : une conférence de presse durant laquelle elle critiquait une manifestation du mouvement Black Lives Matter.

"En ce moment, la communauté noire-américaine est en proie à une guerre idéologique. Beaucoup d'entre eux sont trop focalisés sur leur passé en blâmant l'esclavage. Pour ma part, je préfère me concentrer sur l'avenir plutôt que de ressasser le passé."

Quoi qu'on en pense, ces mots ont donc été validés par Kanye West, ce qui n'a pas manqué de susciter de nombreuses réactions, dont celle de l'intéressée. Résultat ? Les Républicains et leurs défenseurs utilisent l'approbation du rappeur pour promouvoir leurs idées – des politiques qui exacerbent le racisme, la discrimination et l'inégalité économique.

"Je pète un câble. Kanye West.... s'il vous plaît, prenez rendez-vous avec moi. Je dis à tout le monde que toutes mes actions ont été inspirées par votre musique.
Je suis moi-même ma plus grande fan, parce que vous avez rendu ça légitime. J'ai besoin de vous pour aider à réveiller la communauté noire."

Depuis, Mr. West a continué de laisser aller ses pensées politico-sociétales sur son réseau social préféré. Hier soir encore, il partageait des extraits d'un podcast du dessinateur de BD Scott Adams. Une vidéo de plus de 20 minutes qui tente d'expliquer pourquoi Kanye West a bel et bien les capacités nécessaires pour nous faire connaître "un nouvel âge d'or".

Est-ce utile de préciser que Scott Adams passe désormais le plus clair de son temps à défendre les talents de persuasion du président US sur les réseaux sociaux ? En tout cas, qu'il s'agisse de Kanye ou bien de Trump, ils aiment tous les deux déblatérer des inepties sur Twitter.

Kanye West, disciple de Donald Trump ?

Des affiches, des soutiens proches du président... Mais qu'en pense finalement l'intéressé ? Fait-il cela pour la provocation ou partage-t-il réellement les combats de Donald Trump ? Si la réponse est encore floue, Kanye a déjà flirté avec les idées politiques du président par le passé. En 2016, il en diffusait même des message pendant ses concerts. Étrange de la part d'un artiste qui, des année auparavant, dézinguait George Bush, qu'il appelait "celui qui ne se préoccupe pas des Noirs".

Ce n'est pas tout puisqu'au sortir de l'hôpital psychiatrique, celui qui se qualifiait "d'abomination de la nation d'Obama" était aperçu à la Trump Tower, en compagnie du futur président élu. Un retournement de veste étonnant de la part d'un homme qui affirmait plus tôt qu'il ne voterait pas aux futures élections.

(© CNN)

Qu'il ait voté Trump ou non, pour ceux qui douteraient encore des affinités de Kanye West avec l'actuel président des États-Unis, il aurait déclaré à Ebro Darden, un animateur de la radio new-yorkaise Hot97, des mots qui laissent peu de place au doute : "I love Donald Trump".

À ce sujet, Ebro Darden explique que d'après la discussion qu'il a eue avec Kanye West (après son soutien affiché à Candance Owens), ce dernier validerait Trump non pas forcément pour ses valeurs, mais parce qu'il considère qu'il serait prêt à défier les systèmes établis.

Concernant l'écrivaine, ce serait parce que comme lui, elle "conteste la pensée noire conventionnelle". Il ajoute également que Kanye lui aurait fait part de sa frustration d'avoir été diabolisé : "Personne ne m'a vraiment soutenu ou montré d'amour quand j'étais accro aux opioïdes", aurait-il dit. La question se pose alors : Kanye est-il juste cynique ou réellement convaincu par la pensée républicaine ? On ne sait pas s'il compte réellement briguer la Maison-Blanche en 2024, mais en tout cas, il est persuadé d'avoir des avis éclairés.

Par Jérémie Léger, publié le 24/04/2018

Pour vous :