Le meilleur des sorties de Kanye West

Kanye West, en tant que personnage médiatique prépondérant, nous gratifie à intervalles régulieres de dérapages. Son mode de communication ? L'egotrip pur et dur.  Sa dernière sortie ? A Paris,  il s'est comparé à Picasso.

kanye west

Je vais être honnête : je n'ai jamais vraiment compris Kanye West. Sa manière de s'enivrer de son exposition médiatique, de se mettre en porte-à-faux pour ne pas faire comme les autres mais surtout pour essayer de gagner un simili de jeu dans lequel je l'ai toujours trouvé bien isolé. Le problème n'est pas que Kanye ne trouve pas d'opposants à sa hauteur, grand mal lui en fasse. C'est juste qu'il est désespérément seul avec ses phrases creuses, sa manière puérile de se comparer aux grands de ce monde si ce n'est à Dieu.

Publicité

Brasser du vent, gigoter, user sa salive alors que la postérité ne se mesure plus pas au nombre de pages dédiées dans les médias. Peut-être que l'artiste est un grand sentimental, quelqu'un qui ne maîtrise pas sa communication et qui, dans une certaine mesure, détonne face à l'économie de mots de certaines personnalités. Mais il énerve.

Sa dernière sortie : une comparaison avec Picasso

Hier, Kanye West était à Paris pour un concert évènement, annoncé tardivement et rempli dans des délais assez brefs (on en avait parler ). A cette occasion, Yeezy n'a pas pu s'empêcher de proposer une sortie médiatique dont il a le secret, se comparant à Steve Jobs, Jean-Michel Basquiat et Pablo Picasso. Un ersatz des esprits les plus brillants de notre époque, mais pas trop poussiéreux. Il ne faut pas déconner. Kanye a son standing.

A 5'10, la déclaration :

Publicité

Toujours est-il que ce n'est pas la première fois que la star du hip-hop américain se lâche de telle façon. Toute cette histoire nous a donné envie de faire un classement ou plutôt une typologie. Ne pas épuiser empiriquement par une méthodologie neutre le sujet Kanye West mais plutôt donner un angle d'attaque sur une personnalité pas comme les autres. A notre bloc-note.

Kanye et le monde

Quand Kanye s'adresse au monde, plusieurs régularités apparaissent. L'habitude de s'attribuer une aura bien au-delà du hip-hop. Se présentant tantôt comme l'incarnation de la "pop culture", ou comme la voix des citoyens, Kanye ne manque également pas de s'adresser aux grands de ce monde.

Publicité

Récemment, vexé par Barack Obama, il a déclaré :

J'en ai rien à foutre de ce que le président dit.

Une réponse à Barack Obama qui l'avait précédemment de crétin et qui, à la question du journaliste américain David Samuels de choisir entre Kanye West et Jay-Z, avait choisi ce dernier ? En 2006 peu de temps après Katrina il offrait à l'Amérique un moment d'anthologie télévisuelle.

Publicité

Et on ne peut nier l'émotion qui transparait sur le visage de l'artiste :

Ou pour le mouvement Occupy Wall Street :

Kanye et lui-même

Quand Kanye use de mots pour parler de sa personne, il est rare qu'il se passe d'hyperboles et de superlatifs. De nombreuses références à la bible, au divin et puis à certains "gamechangers", comme disent les anglo-saxons, quelque soit le secteur.

Coca-cola, Disney, Mac Donald's ou plus récemment Basquiat, Picasso, et Steve Jobs. Le must reste tout de même en ce qui concerne ce pendant de l'ego trip la remise de prix. Moment d'exacerbation narcissique et blague de circonstance : "Si je perds... Ah non".

Kanye et la musique

Oscillant selon ses dires entre "numéro 1" ou au minimum dans le top 3 des meilleurs artistes rap de son époque, le héraut de G.O.O.D Music n'est pas avare en commentaires sur le secteur musical. Récemment, il a critiqué le Suit & Tie de son copain Jay-Z avec Justin Timberlake.

Il s'en est également pris à Beyoncé à propos de lien entre mercantilisme et musique, évoquant la responsabilité qu'ont les artistes de notre temps.

Enfin bref, il est de retour en musique pour bientôt. Et c'est l'essentiel.

Et pour une compilation presque exhaustive rendez vous .

 

Par Tomas Statius, publié le 26/02/2013

Copié

Pour vous :