featuredImage

J. K. Rowling se moque des "racistes" qui ne veulent pas d’une Hermione noire

L’auteure de la saga Harry Potter a qualifié de "bande de racistes" les trolls qui ne supportent pas qu’elle ait choisi une actrice noire pour interpréter Hermione dans Harry Potter et l’enfant maudit.

hermione-noma-810x541

Noma Dumezweni jouera Hermione sur les planches du Palace Theatre.

Vous ne l'aviez probablement pas remarqué, mais il n'est écrit nulle part dans la saga Harry Potter de quelle couleur est la peau de Hermione, la première de la classe.

Ce fait négligé ridiculise encore plus les trolls qui critiquent J. K. Rowling pour avoir choisi une actrice noire afin de jouer la sorcière dans la pièce Harry Potter et l’enfant maudit.

"Noma Dumezweni confie à quel point elle est heureuse de faire partie de la pièce Harry Potter et l’enfant maudit".

La semaine dernière, des photos du casting de cette nouvelle production ont enfin été dévoilées. Mais ce premier avant-goût de la pièce très attendue a été entaché par des critiques visant J. K. Rowling, formulées par "une bande de racistes", comme l'a asséné l'auteure.

Ces trolls sur Twitter, qui ont visiblement de l’entraînement, ont reproché à la maman de Harry Potter d'avoir choisi l’actrice Noma Dumezweni – récompensée durant la prestigieuse cérémonie des Laurence Olivier Awards – pour incarner Hermione Granger.

Interrogée par The Observer, J. K. Rowling a exprimé sa colère face à ce racisme apparent.

"Une bande de racistes me dit que, parce que Hermione 'blêmit' – ce qui signifie que son visage perd des couleurs après un choc –, alors elle doit être une femme blanche, ce que je ne comprends pas. Mais j’ai décidé de ne pas m’énerver et de tout simplement déclarer avec fermeté que Hermione peut être une femme noire, que [ce choix] a ma bénédiction et qu'il m'enthousiasme."

Bien sûr, nombreux sont ceux qui ont approuvé ce choix de casting. Mais le simple fait que beaucoup s’attaquent à J. K. Rowling parce qu’elle a choisi une femme de couleur et non une Blanche en dit long sur le côté obscur des réseaux sociaux. L’auteure en est consciente.

"Vu mon expérience sur les réseaux sociaux, je savais que les idiots se comporteraient comme tels. Mais que pouvons-nous dire ? Le monde est fait ainsi. Noma a été choisie parce qu’elle est la meilleure actrice pour ce rôle."

L’auteure avait déjà expliqué auparavant, comme ci-dessous dans un tweet de décembre 2015, que Hermione n’était pas nécessairement blanche. Son origine ethnique et sa couleur de peau ne sont jamais mentionnées dans le bouquin.

"Les critères : les yeux marron, les cheveux crépus et très intelligente. Il n’a jamais été question de peau blanche. Rowling aime l’Hermione noire".

La production théâtrale en deux parties devrait débarquer au Palace Theatre de Londres le 31 juillet prochain. Pressentie pour être l’évènement théâtral de l’année, cette pièce a été très médiatisée et a fait l’objet de nombreuses discussions en ligne sur des forums et sur le site Pottermore, où des détails de l’intrigue ont été dévoilés.

Harry Potter et l’enfant maudit commence au moment où le dernier livre se termine : Harry Potter est père de trois enfants et travaille au ministère de la Magie. Cette pièce se concentre sur son plus jeune fils, Albus, qui essaye de trouver sa place alors que l’héritage de sa famille plane au-dessus de lui.

Par Lydia Morrish, publié le 06/06/2016