Jay Electronica diffuse 13 titres sur SoundCloud

Attendu par une horde de fans dévoués, le deuxième album de Jay Electronica se fait toujours attendre. Et aujourd'hui, il y a du mouvement sur son SoundCloud... 

Jay Electronica(Crédit Image)

Jay Electronica. (Crédit Image)

Malgré une certaine longévité dans le milieu hip-hop, Jay Electronica reste une énigme. Originaire de la Nouvelle Orléans, c'est à 19 ans que le MC quitte la Louisiane pour passer plusieurs années sur la route, passant de ville en ville, au gré de ses envies.

Publicité

De Philadelphie à New York en passant par Atlanta, Timothy Elpadaro Thedford, de son vrai nom, raconte être constamment raillé pour son accent du Sud. Il ne trouve refuge qu'à Détroit où, à l'ombre de J Dilla et Mr. Porter, son talent s'exprime enfin avant de s'installer à New York, où il vit toujours.

Jay Electronica : l'art du flou et du teasing

Après une première proposition musicale publiée en 2007 sur Myspace (Act I : Eternel Sunshine est en fait un morceau ininterrompu de 15 minutes inspiré par le film de Michel Gondry), Jay Electronica continue d'attirer l'attention de l'industrie à grands coups de mysticisme et de morceaux surprises. La parution des singles "Exhibit A" et "Exhibit C" en 2009 finit d'engager sa popularité. L'artiste signe alors chez Roc Nation, en 2010, et annonce à grand renfort de tweets énigmatiques son prochain album Act II : Patents of Nobility (The Turn).

Achevé depuis quelques temps déjà (selon son auteur), toujours pas sorti, le disque devrait être dans les bacs "selon toute vraisemblance" (les guillemets prennent tout leur sens dans ce cas) avant la fin de l'année et possède déjà une aura certaine chez les amateurs de hip-hop. Un peu à la manière du Detox de Dre (toute proportion gardée), il est une rengaine qui revient parfois, une ombre qui plane et qui fait même parler ceux qu'on n'attendait pas sur ce terrain là.

Publicité

La remarque s'applique également à son auteur. En raison de sa faible présence sur les réseaux sociaux, la moindre prise de parole de Jay Electronica provoque une avalanche d'analyses et son lot d'hypothèses sur les prochains projets du rappeur. Comme ce fut le cas aujourd'hui.

Des titres inédits ? Des fonds de tiroirs ?

En avril dernier, après avoir tweeté "nous allons essayer et ouvrir le paradis le 12 juillet" (référence in fine à sa présence en ce jour au festival hip-hop de Brooklyn en compagnie de Raekwon), Jay Electronica affirmait vouloir "remplir" sa page YouTube de nouveaux titres encore jamais entendus. C'est finalement quelques mois plus tard, sur SoundCloud, que l'artiste tient sa parole.

Publicité

Aujourd'hui c'est près de 13 titres que le MC prophétique offre aux internautes. On retrouve des featurings (notamment avec Jay-Z), des chansons hommages (à Guru) ou des pistes issues de ses précédentes sorties (Act I : Eternal Sunshine). Quant à la teneur de la sortie, les confirmations se font attendre.

Si le blog Hustler of Culture affuble cet ensemble de chansons du titre Greatest Street Hits, l'explication la plus plausible reste celle d'un teasing "sauvage" en amont de sa date du 12 juillet. Avant probablement de nouvelles rumeurs à son égard.

Publicité

Par Tomas Statius, publié le 07/07/2014

Pour vous :