Chez Third Man, tout n’est pas blanc, noire et rouge.

Jack White et son label sortent les live des Kills et des Shins

Jack White est sans doute le roi du monde de la musique à guitare. Le patron de Third Man Records s'apprête à sortir des lives des Kills, des Shins et de Seasick Steve.

Jack White

Chez Third Man, tout n'est pas blanc, noire et rouge.

En 2001, Jack White, 26 ans, déjà fort de deux albums avec les White Stripes crée Third Man Records. Il y sort rapidement l'un des meilleurs albums du duo, White Blood Cells. Il faudra néanmoins attendre 2009 pour que le label existe physiquement. Jack quitte alors Detroit pour Nashville, et pend sa crémaillère avec un concert privé des Dead Weather. Le mec se met bien.

Publicité

Third Man a depuis sorti les disques d'une pléthore d'artistes pointus. Son ex-femme et ex-mannequin, Karen Elson (kikou toi); The Greenhornes; l'animateur télé Conan O'Brien; The 5.6.7.8's; Laura Marling; Black Lips ou même Beck.

Insatiable, Jack White sortira le 25 juin une série de trois "Live at Third Man". Un du vieux bluesman à beubar d'Oakland, Seasick Steve, enregistré le 26 Octobre dernier. Un concert ayant pris place dix jours plus tôt du duo sexy The Kills et un troisième de la bande de James Mercer, The Shins.

Trois live de qualité, deux rageurs, un plus onirique et forcément géniaux car produits sous l'égide du sorcier blanc. En attendant, un concert surprise de Jack White et Seasick Steve au Austin Festival de 2011. Devant un record shop mobile de Third Man Records.

Publicité

Jack White & Seasick Steve Live at Austin

Record Store Day 2012 at Third Man Records

On vous conseille également :

Publicité

Par Thomas Andrei, publié le 21/06/2013

Copié

Pour vous :