AccueilÉDITO

iTunes Radio : le nouveau poids lourd du streaming ?

Publié le

par Théo Chapuis

Voilà à quoi ressemble l’interface d’iTunes Radio depuis un iPhone. iCompris ?

Apple lance l'iTunes Radio, son propre service de webradio. Et face à ses concurrents Spotify, Deezer ou encore Pandora, il s'impose déjà sérieusement. Voilà pourquoi.

Voilà à quoi ressemble l'interface d'iTunes Radio depuis un iPhone. iCompris ?

De bibliothèque à plateforme d'achat, iTunes est désormais aussi un agglomérateur de webradios. Avec la mise à jour au niveau 11.1 du logiciel de musique, la marque à la pomme propose la mise à disposition de ce nouveau service d'écoute en streaming qui précède de peu l'arrivée d'iOS7.

Côté contenu, Apple tape dur. Avec un catalogue de 27 millions de chansons, la firme à la pomme se propulse dès son arrivée sur le marché en tête face à ses concurrents. Elle dispose aussi de contenus exclusifs tel que les Beatles, AC/DC ou encore Oasis que Deezer ne propose pas. En décembre 2012, son concurrent Spotify alignait 20 millions de chansons.

Couverture mondiale

Mais mieux encore que sur le contenu, la radio d'Apple dispose d'un atout essentielle : elle est disponible depuis le monde entier, contrairement à ses concurrentes Pandora et Spotify. A savoir que Pandora n'est disponible qu'aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Quant à Spotify, la carte ci-dessous détaille la liste de pays où la webradio est disponible.

Liste de pays où Spotify est disponible à ce jour (Crédits : Danindub)

Algorithme intelligent

iTunes Radio propose près de 300 stations thématiques (rock, world, electro, jazz...etc) parmi lesquelles l'auditeur peut choisir. Comme la plupart de ses concurrents, la plateforme disposera d'un algorithme intelligent : il reconnaît vos préférences d'écoute grâce à ce que vous avez déjà programmé et vous propose, en conséquence, de nouveaux choix musicaux. Mais il ajoute aussi une notion interactive permettant d'indiquer à iTunes Radio si l'on veut plus de chansons "de ce type", ou bien au contraire ne plus jamais écouter de musique similaire.

Aussi, iTunes Radio sera porté par les différents supports-propriétaire sur lesquels la plateforme sera déjà intégrée : iPhone, iPod Touch, iPad, Mac et Apple TV. Pas besoin de l'installer comme les applications Deezer ou Spotify, ce qui représente un avantage énorme face à ses concurrents.

iTunes Radio, directement installé sur les produits Apple.

Diffuser du gratuit pour ramener vers le payant

Côté financement, rien de neuf sous le soleil de Cupertino... du moins en apparence. Comme la majorité des webradios, iTunes Radio intercalera des publicités entre l'écoute de vos chansons. Quoi qu'il en soit, le modèle économique d'une nouvelle webradio sur le marché semble favorable. Pourquoi ? Grâce à l'attraction du streaming.

Selon Le Monde, plus d'un million de Français sont abonnés à un service de streaming audio, même si ce chiffre comprend le bouquet contenu dans l'abonnement Orange. Selon les chiffres du SNEP, le streaming représente 40 % des revenus du numérique (contre 52 % pour le téléchargement) et 12 % des revenus totaux de la musique. Outre-Atlantique, une étude de ClearChannel explique que 80% des Américains découvrent de la musique grâce à la radio.

La stratégie d'Apple est double : proposer une plateforme de streaming de musique (gratuite) en ciblant les goûts de ses utilisateurs et les pousser à acheter la musique, via la plateforme iTunes (soit la même), pour la conserver. Aussi, M. Pyykkonen, confie au Monde que l'avenir de la consommation de musique réside, selon lui, dans un mélange des deux modes d'écoute :

Les services de streaming proposent la grande majorité de ce qui intéresse les gens mais n'ont pas tout. Certains voudront toujours des morceaux rares ou indisponibles en écoute directe et seront prêts à payer pour ça.

On vous conseille également :

À voir aussi sur konbini :