Dix questions à Flume, ce petit génie australien

Tombé par hasard sur un logiciel de MAO dans une boîte de céréales, Harley Streten est un Australien de 22 ans qui a déjà un album à son actif savoureux mélange entre Flying Lotus, Jamie XX et Shlomo. Il nous a reçu la veille de son concert, à Londres.

flume

Konbini Tu fais comment pour écrire tes chansons ? 

Publicité

Flume ⎢ Généralement les meilleurs morceaux arrivent rapidement en deux ou trois jours. D'autres chansons sont écrites, mises de côté, et j'y reviens dessus six mois après. Mais le processus en lui-même est assez rapide sinon je commence à m'ennuyer. J'ai commencé à enregistrer dans ma chambre chez mes parents mais pour le prochain album, j'aurai un studio.

K  Comment est-ce que tu pourrais décrire tes shows pour quelqu'un qui ne t'a jamais vu en live ?

C'est un concert assez stimulant, avec des visuels sur grand écran en arrière-plan. Ce que je fais en live, par exemple si je tape un coup sur la batterie, a des repercussions sur l'image projetée.

Publicité

A quoi penses-tu pendant un live ?

Je suis vraiment à fond dedans et je ne réfléchis pas trop. Je regarde le public apprécier. Je change mon live en fonction de l'audience, si c'est en festival ou en salle. Résultat, je peux soit jouer tous mes hits ou soit des morceaux un peu moins connus. Je m'adapte.

K  Avec qui aimerais-tu travailler sur tes prochains morceaux ?

Publicité

Peut-être avec quelqu'un comme le groupe Little Dragons. Je suis assez content sinon des précédentes collaborations, notamment celle avec Chet Faker parce qu'on est complémentaire. On travaille très bien ensemble : là où je ne suis pas très bon, il est brillant, et inversement.

K  Quelle est la chose la plus horrible avec le projet Flume ?

Publicité

Le fait d'être constamment à faire des concerts. Je suis en tournée depuis un an et demi et je ne suis jamais rentré chez moi plus de trois semaines : je suis toujours ailleurs. Du coup, ça me manque un peu de ne pas voir mes amis, ma famille. A côté de ça, Je veux juste pouvoir vivre de ma musique. Je suis heureux de la direction qu'a pris Flume aujourd'hui et j'ai seulement envie de créer un prochain album, de jouer encore plus en live.

K  Parmi les remixes que tu as réalisés, lequel préfères-tu ?

Celui de Hyper Paradise pour la chanson "Hermitude", il est vraiment parfait. J'essaie toujours de rendre mes mix parfaits mais tu dois constamment apprendre à te laisser aller et c'est un processus que je dois perfectionner. Ce remix incarne parfaitement ce processus de lâcher prise.

K  Quel est ton rapport aux réseaux sociaux ?

Je les utilise beaucoup, notamment Facebook, SoundCloud et Instagram. Je suis aussi sur Twitter mais je gère mal mon compte. Les réseaux sociaux m'aident à rester contact avec les fans, à garder ce lien.

K  Peux-tu m'en dire plus sur les deux clips "More than you thought" et le dernier "Insane" qui se rejoignent sur certains points ?

Ils n'ont pas été fait par les mêmes personnes. "More than you thought" n'est pas sur l'album mais je lui voulais un vidéoclip car c'est l'une de mes compositions préférées. "Insane" était assez fun à tourner. On était dans une Jeep, il y avait cette énorme caméra à l'arrière et on filmait dans les rues à quatre heures du matin quand il n'y avait pas un chat dehors. Je n'étais pas impliqué dans le processus créatif mais suivant mes idées, les créateurs ont réalisé des clips à l'image de Flume.

Le nouveau clip de Flume pour "Drop The Game"

K  Quel est ton meilleur et pire moment en concert ?

Mon meilleur souvenir reste celui du Splendour in The Grass en Australie. C'était mon tout premier festival et je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre. Je passais le premier ce soir là, et quand j'ai fini c'était bondé. Sinon, mon pire souvenir, c'est quand j'ai joué ce concert lors duquel l'électricité s'est coupée à trois reprises.

K  Dernière question : quel est ton album préféré de 2013 ?

C'est une bonne question. Je ne suis pas sûr, mais un que j'ai aimé récemment est Holy Fire de Foals.

Par Solenn Cordroc'h, publié le 18/11/2013

Copié

Pour vous :